BIO - géopolitique

Publié le par Tous Vivants

 

Selon le « Petit Larousse », la géopolitique est l’étude des rapports entre les données géographiques et la politique des Etats.

 

Qu’apporte de nouveau la BIO – géopolitique ?

 

Il est rapporté dans la presse que certains pays tels que la Russie, le Japon, la Chine et quelques Etats arabes achètent ou louent (bail à 99 ans) de bonnes terres de production dans des pays étrangers ( en Afrique, particulièrement) pour garantir leurs propres ressources alimentaires. La production étant obtenue à partir de la population locale ou parfois carrément par la migration de personnels du pays acquéreur ou loueur.

 

Cette « dénationalisation » des terres (néo-colonialisme ?) ou, pour le moins, « dénationalisation » des productions apparaît comme un des facteurs émergents essentiels de la BIO – géopolitique.

 

Assurer la sécurité des circuits d’approvisionnement en ressources énergétiques (pétrole, gaz…) est certainement un second facteur.

 

L’accès à l’eau potable en est certainement un troisième.

 

Les critères de puissance économique et militaire qui ont structuré la géopolitique pendant des siècles s’effacent – progressivement – devant ces nouveaux critères.

 

La garantie des ressources alimentaires, la sécurité des circuits d’approvisionnement énergétiques, l’accès à l’eau potable, structurent aujourd’hui la BIO – géopolitique.

 

TOUS  VIVANTS dénonce le silence des gouvernements à l’égard de la mise en place de ces nouveaux critères.

 

La BIO – géopolitique doit devenir un débat international confié aux citoyens et non aux pouvoirs en place et à leurs lobbies.

 

TOUS  VIVANTS

http://www.tousvivants.org

****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente fondatrice

isabelle.soubiran@tousvivants.org 

Commenter cet article

Jean-Claude Hubert 19/06/2009 22:22

Il faudrait pouvoir se regrouper pour former une sorte "d'observatoire" de ces phénomènes car il ne faut pas compter sur les pouvoirs en place pour nous informer.

La vigilance est de rigueur.

René 19/06/2009 14:30

En outre ces terres louées ou achetées dans des pays tiers peuvent servir de bases militaires avancées c'est ce qu'on appelle introduire le loup dans la bergerie.