La pensée BIO : le meilleur dissolvant du capitalisme

Publié le par Tous Vivants

 

 

Indéniablement, le capitalisme a été le champion idéologique du 20ème siècle.

 

Parce que la civilisation était encore majoritairement binaire ( ou bipolaire) le capitalisme a généré son contraire.

 

Ce fut donc aussi le triomphe du socialisme européen et du communisme soviétique ou chinois.

 

Le capitalisme mondial s’oppose aux altermondialistes des nouveaux partis anticapitalistes…et réciproquement.

 

A chaque fois le capitalisme s’en est sorti avec les honneurs de la victoire quel que soit son caractère financier, industriel, privé ou d’Etat.

 

La récente crise systémique qui l’a frappé de plein fouet ne semble pas l’avoir trop affecté.

 

Si pendant deux à trois semaines on a parlé de réformer le capitalisme pour en faire un capitalisme « à visage humain », il n’est désormais question que de « reprise ».

 

Préoccupé de garantir son existence et d’assurer sa survie éternelle, l’homme, jusqu’à présent, n’a jamais cherché à comprendre la particularité de son statut de vivant parmi les vivants.

 

C’est aujourd’hui sans doute, avec la dégradation de la Nature, la disparition des espèces, le réchauffement climatique, le milliard d’affamés, la surpopulation,…qu’il commence à comprendre la valeur du Vivant.

 

Créature divine ou juché sur son piedestal tout lui était permis, tout lui était donné, tout était à sa discrétion et le « plus » était toujours le « Bien » !

 

Il lui était alors inconcevable que son action (son prélèvement) sur la Nature pouvait avoir des conséquences sur sa condition de « vivant ».

 

L’homme pensait pouvoir vivre de croissance, de fric, d’esprit et d’âme.

 

Par vanité, l’homme avait fini par oublier qu’il vit et ne peut vivre que biologiqquement de la Nature.

 

Ce ne sont plus la croissance, le fric, l’esprit ou l’âme qui caractérisent aujourd’hui les préoccupations humaines mais la pérennité et le respect du vivant dans sa richesse et sa diversité.

 

C’est donc moins l’opposition au capitalisme qui apportera un sens post-historique au monde de demain que l’introduction du BIO partout dans la société occidentale.

 

Le BIO s’inscrit désormais aussi bien en théorie ( Pensée BIO, mentalité bio, culture bio…) qu’en pratique ( agrobiologie, emplois « verts »…) dans les différents domaines de connaissance et champs d’activité de l’humanité.

 

Dès aujourd’hui, sans opposition ni violence,  se structurent déjà – particulièrement dans les sociétés occidentales - : la bio politique ; la bio économie ; la bio culture ; la bio citoyenneté, le biocentrisme…ne laissant de place ni aux capitalistes ni aux anticapitalistes.

 

La pensée BIO est une pensée interactive et non dualiste.

 

TOUS  VIVANTS

http://www.tousvivants.org

****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente fondatrice

isabelle.soubiran@tousvivants.org 

Commenter cet article