Les raisons de l'émergence de la BIO politique

Publié le par Tous Vivants

La politique bi polaire est toujours en vigueur. La droite et la gauche sont toujours référencées comme des valeurs sûres, confimées d’ailleurs par les scrutins dits « majoritaires ».

 

Le fait nouveau dans les dernières décennies est l’apparition d’une volonté politique de se situer soit entre la droite et la gauche – illustrée par le Modem, le Nouveau Centre…- ou une volonté de se situer en dehors du clivage droite X gauche – illustrée principalement par « Europe Ecologie ».

 

Apparemment il y aurait donc comme une nécessité d’échapper au carcan droite X gauche !

 

Une autre tendance actuelle et non moins importante est celle de l’émiettement, de l’éparpillement au sein même d’un des deux clans traditionnels : les partis de droite et de gauche se multiplient comme par miracle. Les partis de Gauche et de Droite ne peuvent plus se compter sur les doigts de la main !!

 

Le dernier né est celui créé par Jean Arthuis, sénateur ex-UDF, dont il est le premier Président : « l’Alliance Centriste ».

 

Il y a quelques jours un nouveau parti annonçait un retour au « parti religieux » : le parti « Chrétien Démocrate » de Christine BOUTIN.

 

Ces deux paramètres : échapper à la bipolarisation et diversifier les cultures de gauche et de droite témoignent d’un rejet de la politique traditionnelle bipolaire.

 

Droite et Gauche sont donc condamnées à disparaître : c’en est fini de la « marche libérale du monde » et c’en est fini de la « critique sociétale anticapitaliste ».

 

Si la politique « environnementaliste » théorise bien au-delà du clivage Droite X Gauche, elle retourne bien vite au bercail généralement de Gauche quand elle veut des élus.

 

Cette politique mi chèvre mi chou ne peut que générer des lots de déception car si elle si elle fait de petits pas vers l’environnement et l’indiscrimination, elle recule de grands pas sur la croissance, la démographie, le bio végétal….

 

Si la politique bipolaire traditionnelle et la politique environnementaliste se préoccupent à juste titre des besoins primaires de l’être humain et de la réalisation de ses désirs sociétaux, elles occultent totalement les conséquences des activités humaines pour la satisfaction de ces besoins et de ces désirs.

 

C’est cette lacune que vient combler la BIO politique.

 

La BIO politique introduit une réflexion essentielle, primordiale, sur la pérennité des conditions du Vivant.

 

Cette réflexion BIO politique n’est plus dualiste, n’est plus bipolaire : elle est transversale aux différentes sensibilités.

 

Cette réflexion BIO politique n’est plus représentative : elle est interactive entre tous les facteurs de la continuité du Vivant.

 

La BIO politique : c’est la conception même du Vivant dans ses limites objectives d’une biosphère finie qui alerte sur l’exigence de nouveaux comportements, d’un nouveau mode de vie, de nouveaux jugements, d’un nouveau mode de pensée, d’une nouvelle compréhension globale des êtres et des choses.

 

TOUS  VIVANTS

http://www.tousvivants.org

****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente fondatrice

isabelle.soubiran@tousvivants.org 

Commenter cet article