L'ambiguïté permanente

Publié le par Tous Vivants

 

 

En France, les bonnes volontés se comptent certainement par millions…et les associations par centaines de milliers. [On peut vraisemblablement compter une moyenne de 50 associations par commune… multipliées par 36 000 : soit 1 million 800 mille !]

 

Si leur objet est très divers, l’objet principal est celui de la cause animale.

 

Par empathie, compassion, compréhension et sensibilité, par végétarisme, idéal ou par souci de responsabilité et de réconciliation,  les militantes et militants de protection et de défense de la cause animale sont sans aucun doute les plus nombreux.

 

Ce qui rassemble toutes ces associations c’est leur commune volonté de faire cesser la souffrance animale ! Avec la certitude que si l’on arrête la cruauté, la violence, la barbarie et le mépris à l’égard des animaux, l’on ne pourra faire moins à l’égard des humains.

 

C’est sur cette base emblématique commune que se créent les différentes associations dites de Protection Animale.

Mais hélas, c’est le seul point commun.

 

Les multiples divergences, bien réelles, qui les séparent sont moins dues aux querelles de chapelles ou d’ego -que l’on accuse souvent- qu’à l’ambiguïté permanente qu’elles nourrissent à l’égard des modes de pensée préalables et à l’égard de la politique et des politiques.

 

Si la problématique centrale est bien celle des rapports de l’espèce humaine avec les autres espèces animales sensibles, il est – en toute circonstance – omis d’évoquer l’origine et les raisons des comportements actuels.

 

La première face de cette ambiguïté est donc celle du rapport des religions et des idéologies humanistes à l’animal. Un même mode de pensée peut-il identifier le chasseur et le militant de protection Animale ? Une même religion peut-elle identifier l’aumônier des arènes et le militant anti corrida ?

 

Poser la question : c’est déjà tabou !

 

Pour des raisons qui échappent, la quasi-totalité des associations de protection et de défense de la cause animale se déclarent « apolitiques ».

 

Les lois, pourtant, sont le miroir d’un rapport de forces. Les chasseurs, eux, l’ont bien compris : non seulement ils se sont constitués en parti (Le CPNT : Chasse, Pêche, Nature e Traditions) mais inquiets de voir leur nombre en constante diminution, année après année, ils s’allient pour les élections européennes à un petit parti d’extrême droite…

 

A ces deux facettes d’une même ambiguïté de la Protection Animale viennent s’ajouter  l’émiettement des objectifs spécifiques définis,  des stratégies diverses,  des méthodes différentes,  des démarches hétéroclites, bref un panel de nuances, un cortège d’écueils et d’obstacles qui laissent le champ libre à leurs détracteurs : les lobbies de la chasse, de la tauromachie, les lobbies pharmaceutiques et tous les groupuscules de pression  et syndicats agricoles…qui ne songent qu’au profit à réaliser sur le dos de la Nature et des animaux.

 

TOUS  VIVANTS  invite toutes les associations et mouvements de Protection et de Défense Animale à lever toute ambiguïté pour affirmer une pensée : celle du Vivant, celle du Respect du Vivant dans sa richesse et sa diversité, celle du Respect de tout être sensible humain ou non humain, celle du Respect des lieux de vie pour garantir la pérennité des espèces, celle de la réconciliation des espèces au sein de la communauté du Vivant.

 

TOUS  VIVANTS invite toutes les associations et mouvements de Protection et de Défense Animale à lever toute ambiguïté à l’égard de la nécessité politique dans ses différents domaines : le domaine culturel, le domaine juridique, le domaine législatif et les actions et manifestations de terrain.

 

La BIO politique est une nouvelle approche de la politique qui ne saurait s’opposer ( ni se confondre ) à celle des partis traditionnels et environnementalistes. Elle est à la fois innovante et réaliste.

 

TOUS  VIVANTS

http://www.tousvivants.org

****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente fondatrice

isabelle.soubiran@tousvivants.org 

Commenter cet article