Du rouge vif au vert pâle : la révolution en fauteuil

Publié le par Tous Vivants

 

 

Les élections européennes de 2009 auront été révélatrices de nos petites faiblesses inavouées.

 

Nous voulons bien le changement mais pas trop !

 

En fait, nous savons qu’il faut changer à la fois notre façon de voir le monde et l’ensemble de nos jugements et comportements.

 

Oui nous commençons à prendre conscience que la catastrophe est possible.

 

Oui, nous sommes conscients que si rien ne change, que si tout reste en l’état, cette catastrophe est inéluctable.

 

Mais personne ne veut plus de la révolution au bout du fusil. Tout mouvement de protestation et de contestation entaché de violences fait peur.

 

Une personnalité comme celle de Daniel Cohn Bendit incarne bien cette évolution.

 

Du Dany le rouge de mai 68 au Dany le vert ( pâle) de 2009 il y a un demi siècle de mutation.

 

Les partis violents ou supposés tels (extrême gauche et extrême droite) restent marginaux. Même la sympathie pour Olivier Besancenot ne s’est pas concrétisée dans le scrutin.

 

Les partis sans cohésion, aux orientations mal définies, partis instables, PS et Modem ont été évincés.

Les partis archaïques, obsolètes : MPF (Philippe de Villiers)  et CPNT (parti des chasseurs) sont en pleine déliquescence !

 

Deux tendances recueillent actuellement les suffrages : celle (UMP) qui est supposée sécuriser et protéger et celle (Europe écologie et AEI – Alliance Ecologiste Indépendante-)  qui promet le changement dans la douceur, celle qui promet la révolution en fauteuil.

 

TOUS  VIVANTS doute de l’efficacité d’une telle transition alors que la crise systémique a accéléré le rythme du processus de mutation.

 

 

TOUS  VIVANTS

http://www.tousvivants.org

****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente fondatrice

isabelle.soubiran@tousvivants.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article