Insécurité, peurs et questionnements

Publié le par Tous Vivants

La presse se fait régulièrement – hélas – l’écho de dérapages violents de nos sociétés. Ainsi les personnels enseignants et responsables d’établissement se trouvent de plus en plus souvent pris à partie. Certaines tueries ont lieu au cœur même des établissements. Des policiers, des conducteurs de bus, de train, sont délibérément agressés.

 

Ce sont moins les statistiques que l’émotion ressentie lors de la transmission de ces faits par les médias qui donne naissance au sentiment plus ou moins profond « d’insécurité ».

 

Le personnel politique surfe sur ce sentiment. Faut-il apparaître « sécuritaire » ou « libertaire » ?

 

Chacune et chacun suivant son expérience peut basculer très vite de l’un à l’autre.

 

La « peur » devient un facteur déterminant du vote.

 

Cette « peur » est aussi utilisée par les écologistes.

 

La « peur » aiderait-elle à la prise de conscience des grands questionnements de notre époque ?

 

Faut-il menacer l’espèce humaine d’extinction pour faire prendre conscience du réchauffement climatique ?

 

Faut-il menacer les générations futures des pollutions radioactives pour faire prendre conscience des dangers de l’énergie nucléaire ?

 

Une « peur » peut en masquer une autre.

 

Certains écologistes affirment en effet – à l’image de James Lovelock – qu’il est préférable de mettre à profit l’énergie nucléaire pour notre confort et notre bien-être puisque de toute façon nous disparaîtrons en raison du réchauffement climatique avant même que les déchets nucléaires ne commencent à nous menacer.

 

Faut-il instruire un ordre de priorité parmi les questionnements qui nous préoccupent ?

 

Ces questionnements sont souvent appréhendés par les catastrophes qu’ils sont susceptibles de générer…à grands renforts de livres, de conférences, de films…

 

TOUS  VIVANTS souhaite que les élections européennes donnent lieu à un débat passionné sur ces thèmes qui détermineront notre avenir, celui de la Nature et celui des animaux, à savoir : en dehors du réchauffement climatique et du nucléaire, la démographie humaine, l’indiscrimination, le vieillissement de la population (financement des régimes de santé et de retraite), le nouveau rapport à l’animal, la sauvegarde des lieux de vie pour la pérennité des espèces…

 

TOUS  VIVANTS sera attentif aux propositions des professions de foi des partis traditionnels et écologistes dans ces domaines.

 

Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de solutions miracles de droite, de gauche ou écologiste qu’il ne faut pas en débattre avec humilité et sincérité.

 

Ce n’est pas parce que le danger est pour demain qu’il ne faut rien entreprendre aujourd’hui !

 

Or, à moins de trois mois du jour du scrutin, les partis traditionnels et écologistes se préoccupent apparemment plus de populariser « leurs têtes de liste » que leurs réflexions et propositions.

 

TOUS  VIVANTS

http://www.tousvivants.org

****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente Fondatrice

isabelle.soubiran@tousvivants.org  

tel : 06 74 02 48 79

Publié dans Actualités

Commenter cet article