La Protection Animale est, aujourd'hui, inaudible

Publié le par Tous Vivants

 

 

Sous l’impulsion du Président Sarkozy et de son gouvernement ont été organisés les Grenelles de l’environnement et de la mer, les ateliers «  Animal et Société » et les tables rondes sur la chasse.

 

Après avoir qualifié ces moments « d’historiques », les associations participantes ont rapidement déchanté. Les bilans, les conclusions, les mesures prises ont laissé un goût amer.

 

De nombreuses associations en ont même conclu qu’elles avaient, une fois de plus, été roulées dans la farine.

 

Soyons lucides : les pouvoirs en place n’apprécient leurs adversaires que dans le cadre d’un rapport de forces.

 

Existe-t-il une force « Protection Animale » ?

OUI, par le nombre d’associations qui revendiquent l’appellation.

OUI, la Protection Animale représente une force potentielle.

 

Mais, aujourd’hui, la Protection Animale peut-elle introduire un rapport de force ?

Il faut de façon honnête et réaliste répondre : NON !

 

Le dévouement, la générosité, l’enthousiasme des militantes et militants ne sont absolument pas en cause. Il s’agit, en fait, de stratégies, de méthodes et  de démarches inappropriées.

 

Si les associations de protection animale sont nombreuses, elles sont aussi jalouses de leur autonomie pour ne pas dire de leur indépendance.

 

Si les associations de protection animale sont nombreuses, elles se sclérosent à revendiquer un apolitisme illusoire.

 

Si les associations de protection animale sont nombreuses, elles sont souvent monomaniaques, quand l’une défend les mésanges à tête bleue, l’autre protège la mésange charbonnière.

 

Si les associations de protection animale sont nombreuses aucune n’a la même approche dans sa relation au Pouvoir, relation qui va de la complicité à l’opposition la plus déterminée.

 

Par mimétisme, bien compréhensible, les réseaux, les fédérations, les collectifs, les rassemblements, les unions souffrent des mêmes maux.

 

Ces défauts récurrents font, des associations de Protection Animale, des proies faciles pour les Pouvoirs en place et leurs lobbies, pendant que des milliards d’animaux continuent de souffrir par la violence de la chasse, la barbarie de la corrida et la cruauté de l’expérimentation animale.

 

Chaque association, chaque mouvement doit impérativement revoir stratégie, méthode et démarche.

 

Jean-Claude Hubert

Secrétaire Général de Tous Vivants
http://www.tousvivants.org

Commenter cet article