BIO : clé de voûte d'une nouvelle civilisation

Publié le par Tous Vivants

 

BIO : clé de voûte d’une nouvelle civilisation

 

BIO,… B,I,O,  trois lettres qui, dans cet ordre, bénéficient déjà de 237 000 000 de références sur Google. Alors qu’ «  Homme » culmine à 142 000 000 !  et que « Dieu » n’atteint que… 40 000 000 !

 

La famille Bio grandit tous les jours à la fois par le nombre de ses membres et par l’étendue de l’influence de chacun d’eux.

 

La famille BIO compte plus de 70 membres répertoriés dans les dictionnaires…et pour quelques uns avec des scores appréciables :

Biologie :…… 27 500 000 références

Biodégradable : 6 780 000 réf.

Biomasse :…… 2 820 000 réf.

Biocarburant :…2 150 000 réf.

Bioéthique :……. 623 000 réf.

Antibiotique……. 517 000 réf.

Agrobiologie…….  62 700 réf.

….

Et même « biocentrisme » : avec 2 100 réf.

Et le plus jeune : « biocitoyenneté » avec 6 références !!!

 

Penser « BIO », agir « BIO »….

 

Bien sûr,  les activités BIO envahissent tous les domaines de l’activité humaine :

 

A titre d’exemples :

 

La bionomie : science qui définit les seuils d’utilisation d’un système biologique  et les limites des conditions de développement et d’existence de différentes formes de vie dans des environnements changeants.

 

L’architecture bioclimatique : « La conception architecturale bioclimatique s’inscrit dans la problématique contemporaine liée à l’aménagement harmonieux du territoire et à la préservation du milieu naturel. Cette démarche optimise le confort des habitants et minimise l’impact du bâti sur l’environnement.* »

 

Les exemples peuvent être multipliés.

 

Les détracteurs humanistes et scientistes disent qu’il s’agit d’un phénomène de mode.

 

Les écologistes, les défenseurs de la cause animale savent qu’ils entrent dans une nouvelle ère : celle du Vivant.

 

Les écologistes, les défenseurs de la cause animale savent qu’ils entrent dans de nouveaux temps : les temps biologiques.

 

En conclusion, il sera rappelé le 8ème principe de « l’écologie profonde » énoncé par Arne Naess en 1973 ( 35 ans déjà !!) :

« Celles et ceux qui souscrivent aux points que l’on vient d’énoncer ont obligation directe ou indirecte de travailler à ces changements nécessaires. »

 

*[Alain Liébard, auteur de « L’habitat solaire », éditions Equerre, 1979]

 

 

 

Jean-Claude Hubert

Secrétaire Général de Tous Vivants 

Publié dans Infos - Communiqués

Commenter cet article