L'urgente et nécessaire clarification

Publié le par Tous Vivants

 

 

« Rares sont les « leaders » d’opinion parlant un langage clair, courageux, lucide aux citoyens. »*

 

C’est vrai ! Pourquoi les candidats et les élus de la Démocratie Représentative - élaborée sur la bipolarisation de la vie politique - se refusent-ils à prendre partie en toute clarté sur les grands questionnements contemporains.

 

Pourquoi les candidats et les élus de la Démocratie Représentative préfèrent-ils se lancer, avec plus ou moins d’humour et d’agressivité, dans des querelles de personnes plutôt que d’arguments ?

 

Parce qu’ils sont d’accord entre eux sur 95 % de leurs programmes respectifs.

 

95 % des candidats et des élus sont par exemple d’accord pour : des plans de relance afin de sortir de la crise systémique…95 % d’accord pour assainir le marché de la haute finance afin de maintenir la croissance…

 

Il en est de même chez les écologistes : 95 % sont des «  défenseurs de l’environnement et du Développement Durable »

 

…Et tout le monde ou presque admet de ne pas laisser ses appareils électriques en veille, de trier ses déchets, de brider ses moteurs, de ferme ses robinets, de prendre une douche plutôt qu’un bain….

 

Programmes consensuels, défense consensuelle de l’environnement et du Développement Durable, gestes communs, symboliques et dérisoires d’économie d’énergie : belle unanimité pour que rien ne change. Tant pis pour les enfants à venir ! Après nous le déluge !!

 

La frilosité égoïste des partis traditionnels et environnementalistes ou les prive de prendre conscience des vraies questions ou les conduit à éluder les réponses en formules de langue de bois.

 

Certaines questions méritent, ou plutôt exigent des réponses claires, courageuses et lucides pour les citoyens.

 

Doit-on stabiliser, par des mesures appropriées, la population de l’espèce humaine ?

 

Quel jugement apporter à cette question de « stabilisation » ?

 

Sans dire obligatoirement  « oui » ou  « non », il est possible de répondre : « souhaitable, évidente, urgente, condamnable…

 

La différenciation doit être faite non seulement dans les intentions, les discours et les promesses mais essentiellement dans le vote des lois, décrets et règlements.

 

La différenciation doit se faire entre les pouvoirs, lobbies et associations « converties » qui continuent de dégrader la Nature en bradant les ressources et les mouvements novateurs  qui font du Vivant une priorité.

 

* Gérard Charollois, Président de la CVN, extrait de sa Lettre du 24 mai 2009 : « Pour une cohérence »

 

TOUS  VIVANTS

http://www.tousvivants.org

****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente fondatrice

isabelle.soubiran@tousvivants.org 

Publié dans Infos - Communiqués

Commenter cet article