L'illusion unitaire

Publié le par Tous Vivants

 

Dans une interview accordée au journal Métro du 22 avril 2009 , l’acteur écologiste Harrisson Ford* affirme :« Le bien commun ne peut être atteint par la seule action individuelle »

 

Qui oserait prétendre le contraire ?

 

Quelques lignes plus loin, il ajoute : «  Il faut que nous nous unissions pour devenir une force politique et faire en sorte que les hommes politiques se saisissent du problème » (environnemental)

 

Une fois encore, une fois de plus, la grande invocation est prononcée : « Union, unité, unissons-nous, unissez-vous !...

 

Depuis plusieurs décennies, c’est la même antienne, c’est la même rengaine…pour le même triste résultat !! L’échec !!

 

La panoplie des termes : union, groupement, collectif, réseau, fédération, confédération ne parvient plus à masquer la compétition des « ego » et les querelles de chapelles.

 

La vigueur et la générosité des appels se perdent en écho dans le désert de la participation.

 

Même le slogan marxiste : « prolétaires de tous pays, unissez-vous » ne fait plus recette.

A l’époque subsistait la lutte des classes. La classe ouvrière, le prolétariat avait alors un sens profond, identitaire, unitaire.

 

Aujourd’hui le concept fondateur est la diversité. Aujourd’hui, c’est la diversité qui est encouragée et non l’unité.

 

Parmi les associations de défense et de protection de la condition animale, il y a, par exemple, celles qui se déclarent apolitiques, celles qui préfèrent la modération, celles qui optent pour la radicalité, celles plus ou moins proches du Pouvoir, celles plus ou moins opposées au Pouvoir…

Difficile dans ces conditions d’organiser une manif unitaire !

 

Plutôt que de se complaire ou de se perdre dans cette quête de l’illusion unitaire, il apparaît préférable d’approfondir la transversalité.

 

L’abolition de la corrida est acceptée, souhaitée ou voulue par plus de 80 % de la population française. Plusieurs associations « concurrentes » se partagent déjà le thème, fragilisant tout éventuel sentiment unitaire.

 

L’abolition de la corrida n’est plus un thème politique bipolaire ; c’est devenu un thème transversal dans le cadre de la diversité des sensibilités.

De la même façon il est possible d’évoquer l’exemple des OGM.

 

Les questionnements actuels : le réchauffement climatique, la régulation de la population humaine, l’indiscrimination à l’égard de tout être sensible humain et non humain, la production BIO-végétale, la fin, au nom de la non –discrimination, de l’obligation du repos dominical, la pérennité des espèces et de leurs lieux de vie…ne sont pas des thèmes politiques de gauche ou de droite…

 

Ce sont tous des thèmes transversaux aux différentes sensibilités.

 

TOUS  VIVANTS opte avec détermination pour une stratégie qui fait appel à la transversalité.

 

Transversalité dans l’approche des problèmes, transversalité aussi dans l’approfondissement de la réflexion et transversalité encore dans l’élaboration des solutions.

 

* L’inoubliable Indiana Jones

 

Références sur notre site : Rubrique : « Fondamentaux », Stratégie : la transversalité

 

 

TOUS  VIVANTS

http://www.tousvivants.org

****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente fondatrice

isabelle.soubiran@tousvivants.org 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vesna 02/08/2009 23:02

D'accord avec vous sur la transversalité, comme nouveau moyen d'avancer ! Faisons une force de ce qui paraît être des lacunes ou faiblesses... Transformons...