Les Etats Généraux du BIO Végétal

Publié le par Tous Vivants

  

L’expression «  Etats Généraux » a un sens fort dans l’esprit des gens. Un sens hérité des Etats Généraux de 1789 qui furent à la fois historiquement  les plus célèbres et institutionnellement les plus innovants.

 

Les Etats Généraux répondent à trois grands principes :

 

-         Intervention de « personnalités , « étrangères aux « pouvoirs en place », réunies à l’initiative d’une autorité.

-         Lieu de contestation et de propositions [ Jusqu’à se transformer – comme en 1789 – en Assemblée Constituante ]

-         Rôles représentatifs de catégories sociales et/ou professionnelles des différents membres..

 

Pourquoi des « Etats Généraux du BIO – Végétal » ?

 

1)      Pour faire appel à l’opinion publique BIO – végétale

2)      Pour l’éveil de l’activité politique en dehors des partis politiques traditionnels et environnementalistes

3)      Pour renforcer en regroupant toutes les sensibilités BIO – végétales autour d’une réflexion commune.

 

 

Organisation matérielle :

 

Plusieurs possibilités :

 

a)      Regrouper toutes les activités BIO – végétales par région, puis regroupement par la suit toutes les régions dans une ville (pas forcément Paris)

b)      Organiser d’abord la réflexion au sein de chaque activité BIO – végétale au niveau national puis regroupement de toutes les activités BIO – végétales dans une ville. (pas forcément Paris)

c)      Dans un premier temps –pendant un an, peut-être- se contenter d’établir des contacts avec toutes les activités BIO – végétales.

 

Secteurs susceptibles d’être concernés par le BIO – végétale

 

-         l’alimentation BIO – végétale

-         l’agrobiologie

-         la BIO – politique

-         l’aspect philosophique : la pensée BIO

-         l’aspect démographique

-         la construction BIO climatique

-         la condition animale

-         la pharmacologie : le BIO et la santé

-         les secteurs associés ( le recyclage)

-         les aspects éducatif et culturel

 

Il est possible de regrouper :

-         la production/consommation BIO

-         l’éducation à l’éthique BIO

-         le BIO au quotidien

 

Ressources humaines :

Il est toujours possible de commencer avec quelques personnes…mise en commun des compétences et des expériences, des convictions et des appréhensions.

 

L’extension du BIO sur la planète : facteurs favorables et résistances

 

Nos grandes orientations sont innovantes et « bousculent » les conventions traditionnelles. Comment concilier l’innovation avec le réalisme pour favoriser les facteurs favorables et atténuer les résistances ?

 

Approche du BIO par TOUS  VIVANTS :

 

« Moins un produit qu’une identité, moins une identité qu’une pensée. »

   

 

Méthode et démarche :

 

Méthode : susciter l’attention et l’intérêt au travers d échanges interactifs.

 

Démarche : créer des émotions sympathiques et symboliques étayées par des textes –bilans rationnels, concrets, réalistes dans tous les domaines de l’activité humaine.

 

Objectif : tendre vers une civilisation BIO – végétale.

 

******

Publié dans Mesures concrètes

Commenter cet article