Provocation/répression : le cycle infernal

Publié le par Tous Vivants

Serions-nous entrés dans un cycle infernal de violence : provocation / répression ?

Du G20 à Londres au 60ème anniversaire de l’OTAN à Strasbourg en transitant par la Corse, la violence a sévi entre des manifestants et des forces de l’ordre.

Outre la mort déplorée d’un militant et les nombreux blessés des deux côtés, le plus menaçant est sans doute la mise en œuvre d’un processus dont nul ne sait où il peut conduire. Certains journalistes et le sénateur-maire de Strasbourg, Roland RIES, s’interrogent sur la stratégie des forces de l’ordre tout en reconnaissant la rare violence des manifestants.

 L’envoi d’une fusée nord-coréenne est également perçue comme une provocation par le monde occidental et des sanctions contre la Corée du Nord sont à l’étude à l’ONU.

 La violence s’exerce également dans les villes. A Paris, dans le 12ème arrondissement, pas moins d’une vingtaine de bandes de 20 à 50 individus se sont affrontées au cours d’échauffourées avant de s’en prendre aux policiers.

 Les attentats qui se multiplient en Irak, en Afghanistan et au Pakistan, régulièrement relayés par les médias, les enlèvements d’humaniraires au Darfour, les pirates de l’Océan Indien, les tueries de déséquilibrés dans les établissements scolaires ou autres contribuent à accroître un sentiment d’insécurité qui est en train de se généraliser.

 Ce sentiment d’insécurité est amplifié par le personnel politique qui évoque à chaud des qualificatifs forts : voyous, casseurs, scandaleux, inacceptable…Et ce même personnel politique s’empresse de renforcer les dispositifs de sécurité en augmentant le nombre des fonctionnaires de police, en procédant à des fouilles, à des contrôles d’identité répétés, à des interpellations, à des comparutions immédiates, à l'installation de nouvelles caméras…

….

Oui, le processus provocation / répression semble bel et bien mis en œuvre, l’une appelant l’autre, se conjuguant pour rejeter les torts sur l’autre…

 Est-ce un effet de la crise systémique qui s’abat actuellement sur la planète ?

Est-ce la résultante d’un dualisme exacerbé car en voie de disparition ?

Est-ce le dernier soubresaut d’une société déboussolée à la fois par sa surpopulation et sa technologie dévastatrice ?

Sans doute un peu des trois.

En prônant une BIO politique interactive, TOUS  VIVANTS échappe au dualisme et à la violence qui lui est inhérente.

TOUS  VIVANTS

http://www.tousvivants.org

****

« Notre jeune parti BIO politique propose de créer le JOUR  DU  VIVANT, le 22 avril.

Le 22 avril est déjà la date anniversaire du Jour de la Terre qui mobilise plus d’une centaine de pays sur la planète. Aussi avons-nous décidé d’associer, dans un même dynamisme, le Jour de la Terre et le JOUR  DU  VIVANT. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente Fondatrice

isabelle.soubiran@tousvivants.org     

tél : 06 74 02 48 79

Commenter cet article