" On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l'ont engendré." [Einstein]

Publié le par Tous Vivants

 

Le principe de l’entropie, bien que quelque peu difficile à appréhender est cependant nécessaire pour comprendre les mutations actuelles.

 

L’entropie est une fonction exprimant le principe de la dégradation de l’énergie.

 

Les  professeurs, les scientifiques, les politiques, c'est-à-dire les tenants des pouvoirs de l’éducation, de la connaissance et du savoir,  de « la » réalité et de « la » vérité, de la gestion des hommes et de la cité,  sont éduqués et sélectionnés pour garantir et pérenniser un certain type d’enseignement, une certaine vision de l’univers et un certain type de rapport des êtres humains entre eux et à l’égard de l’animal.

 

Par ailleurs les modes de pensée actuels sont axés sur le pouvoir d’une théorie à soumettre le « réel », à soumettre « ce qui existe » sans aucun discernement !

 

Quand une philosophie ou une idéologie échoue ce n’est pas parce qu’elle n’était pas appropriée mais parce qu’elle a été mal comprise ou mal mise en œuvre ou mal appliquée. Ainsi les idéologies fascistes et marxistes continuent d’avoir des adeptes !

 

Aujourd’hui la crise systémique vient remettre les « pendules à l’heure » !

 

Cette crise est bien le fruit des modes de pensée actuels devenus archaïques et obsolètes dans un monde différent de celui qui les avait vus naître.

 

Einstein a raison : si l’on veut préserver le Vivant, protéger la Nature et garantir la survie des espèces, il ne faut pas continuer à enseigner la croissance, le profit, la concurrence, la discrimination, l’opposition, l’exclusion, l’extermination….qui ont généré la dégradation du Vivant, la dévastation de la Nature, la disparition des espèces, la barbarie de la chasse-loisir, la cruauté de la corrida, l’ignominie de l’expérimentation animale….

 

Ces modes de pensée, nés d’un autre temps, à l’image de l’énergie, se sont eux-mêmes dégradés au fil des siècles. Ils ne peuvent répondre aux défis, aux dangers, aux menaces, aux questionnements que nous devons affronter.

 

Une société « enchevêtrée » par la biologie se substitue à une société dualisée par les religions et l’humanisme. Cette société enchevêtrée, interactive, coévolutive, complexe comble le fossé creusé culturellement entre l’homme et la femme, entre l’homme et la Nature, entre l’homme et l’animal… « entre celui que l’on peut baptiser et celui que l’on peut cuisiner !!! »*

 

 

*  Boris Cyrulnik : « L’ensorcellement du Monde »

 

TOUS  VIVANTS

http://www.tousvivants.org                                                              

*****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente Fondatrice

isabelle.soubiran@tousvivants.org 
tél: 06 74 02 48 79

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

a 11/07/2013 10:07

Trop de pub sur ce site.
Ca ne me semble pas cohérent avec les valeurs annoncées...