Les économies paradoxales

Publié le par Tous Vivants

 

Le leitmotiv économique de ces dernières années est : « économie d’énergie ».

 

Les partis traditionnels et écologistes demandent aux citoyens de faire des économies d’énergie en les invitant à modifier leur comportement individuel (ne pas laisser les appareils électriques en veille, préférer la douche au bain…) ou en les associant dans une action collective – au besoin planétaire – et médiatique afin de sensibiliser les consciences.

 

Le samedi 29 mars, par exemple, le Fonds mondial pour la Nature (WWF) invitait un milliard de personnes dans les grandes villes du monde à éteindre symboliquement les lumières pendant une heure, de 20 h 30 à 21 h 30 (heure locale de chaque pays) afin de sensibiliser les personnes à ce qu’elles peuvent faire pour réduire leur empreinte carbone.

 

Il est difficile de ne pas souligner l’effet paradoxal d’une telle initiative.

 

TOUS  VIVANTS reconnaît que l’initiative part certainement d’un bon sentiment : celui de faire admettre que «  Lorsque les gouttes d’eau se rassemblent elles ont la force de l’océan. »

 

Soyons réaliste ! Les économies d’énergie ont de multiples motivations :

 

1)      Pour chaque particulier, en dehors de sa participation à l’idéal collectif, la possibilité d’augmenter son pouvoir d’achat.

 

2)      Pour le Pouvoir et ses lobbies, parvenir à ce que les besoins soient couverts par la seule énergie nucléaire…encouragés en cela par certains écologistes pour qui, par exemple, les éoliennes dénaturent les paysages.

 

3)      Mais il existe une motivation plus sournoise : celle de faire croire qu’en économisant l’énergie il est possible de toujours accroître la population du globe. Economiser l’énergie pour en laisser pour les autres.

 

Question : quelle doit être la quantité d’énergie économisée pour compenser un surplus annuel de population de 80 000 000 d’êtres humains ?

 

Autre question : Comment obtenir des peuples «  en développement » qui viennent d’accéder à un mieux être énergétique de devoir réduire immédiatement leur consommation ?

 

TOUS  VIVANTS considère que de telles actions médiatiques de sensibilisation sur « notre empreinte carbone » ou « notre empreinte écologique » déconnectées du facteur démographique ne peuvent qu’aboutir à un effet contraire à celui officiellement recherché.

 

Pourquoi ne pas exiger une sorte de contrat : les particuliers, les collectivités locales, les pouvoirs publics, les entreprises s’engagent à diminuer – effectivement -leur consommation d’énergie et en retour, l’Etat s’engage à ne pas construire de nouvelle centrale nucléaire !...et à ouvrir un débat sur la stabilisation de la population !!

 

Ce pourrait être une prochaine initiative.

 

TOUS  VIVANTS

http://www.tousvivants.org

****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente Fondatrice

isabelle.soubiran@tousvivants.org

tel : 06 74 02 48 79

Publié dans Mesures concrètes

Commenter cet article