Est-il vraiment nécessaire de maintenir au 7 juin 2009 les élections européennes ?

Publié le par Tous Vivants

 

Toute élection, chacune et chacun le sait, cristallise davantage les mécontentements du moment qu’elle ne favorise la prospective et l’expression des perspectives à moyen ou à long terme.

 

Or chaque famille est aujourd’hui plongée dans la crise,…dans la crainte du lendemain.

 

Des mesures sociales, sociétales et psychologiques sont urgentes pour atténuer la précarité et maintenir le lien sociétal.

 

Des conflits sociaux violents ne sont pas à exclure. Des comportements désespérés, non plus.

Des remaniements et renversements de gouvernement sont à prévoir.

 

Aussi, est-ce bien le moment de demander aux citoyens : quelle Europe, ils souhaitent ?

 

En France, le paysage politique est éclaté : pas moins de huit formations * opposées les unes aux autres sont susceptibles d’obtenir un élu.

 

De l’extrême gauche à l’extrême droite les partis traditionnels et écologistes sont plus dispersés que jamais…ou regroupés dans des alliances de circonstance qui n’ont pour objectif que maintenir la tête de « naufragés » hors de l’eau ou que permettre à quelques « oubliés » de se rappeler à notre bon souvenir.

 

La crise, a fortiori, va recentrer les débats sur le « National ». La crise, par sa brutalité soudaine, génère une gouvernance au jour le jour où l’Europe n’a, hélas, plus sa place. C’est du chacun pour soi.

 

TOUS  VIVANTS imagine qu’il en est de même dans chacun des 27 pays de l’U.E.

 

Les élections européennes méritent mieux.

 

La bioéthique, le réchauffement climatique, le respect du Vivant, la sauvegarde de la Nature et de la biodiversité, le rapport à l’animal sensible, la discrimination, la démographie…sont des thèmes de réflexion qui ne peuvent être abordés dans l’urgence et la précipitation.

Or le vote est prévu dans moins de trois mois.

 

Si les élections européennes sont maintenues, qu’en sera-t-il de ces questionnements qui conditionnent pourtant l’avenir des jeunes européens ?

 

Si les élections européennes sont maintenues, qu’en sera-t-il de la légitimité des élu(e)s, élu(e)s dans la tourmente et les pulsions du moment, élu(e)s pour des raisons bien étrangères, en vérité, au destin de l’Europe ?

 

Sans oublier que ces élections coûtent une fortune ! Ne peut-il être fait, dans l’immédiat, un meilleur et plus utile usage de l’argent public ?

 

« La maison brûle » et l’on va discourir pendant trois mois de la couleur de la tenue du futur sapeur- pompier !

 

Comment, dans ces conditions, apaiser la colère de celles et ceux qui se demandent aujourd’hui s’ils mangeront demain ?

 

* NPA – PC.FG – PS – Europe Ecologie – MODEM – UMP.NC – MPF.CPNT - FN

 

 

TOUS  VIVANTS

http://www.tousvivants.org 

****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente Fondatrice

isabelle.soubiran@tousvivants.org 

tel : 06 74 02 48 79

Commenter cet article

jean-claude Hubert 06/04/2009 13:53

Effectivement, TOUS VIVANTS constate le décallage entre les préoccupations quotidiennes des français et les gesticulations voyageuses des responsables politiques qui donnent le tournis sans efficacité sur le terrain : G20 à Londres, 60ème anniversaire de l'OTAN à Strasbourg, réunion à Prague entre l'UE et les USA....
Jean-Claude Hubert
Secrétaire général de TOUS VIVANTS

samuraï 06/04/2009 13:19

Il est exact que des sujets de société internes à la France sont actuellement très "brûlants et mériteraient que nos "Politiques" se recentrent dessus plutôt que de s'occuper comment faire voter la prochaine usine à gaz chargée de pontionner encore plus les pauvres contribuables Français !