Le prince Charles joue les prophètes de malheur

Publié le par Tous Vivants

Revue de presse : « La crise ne sera rien, comparé au réchauffement climatique » affirme le prince Charles qui souhaite des mesures urgentes pour sauver la planète.

 

Entre les Al Gore, Prince Charles et autres  « Cassandre » annonçant les catastrophes inéluctables à venir et les « béni oui oui »  du développement et de la croissance qui voient déjà le bout du tunnel, il y a les réalistes auxquels TOUS  VIVANTS s’associe.

 

Entre les révolutionnaires pourfendeurs des capitalistes, des promoteurs, des financiers et les défenseurs du libéralisme, de la loi du marché et du profit, de la libre concurrence, il y a les réalistes auxquels TOUS  VIVANTS s’associe.

 

Le réalisme exige de conduire une réflexion approfondie sur les conditionnements qui ont conduit à cet état de fait.

 

Que le réchauffement climatique soit dû en totalité ou partiellement aux activités humaines, le principe de précaution voudrait que l’on cesse de rejeter dans l’atmosphère les insupportables quantités de CO2.Tant que les partis traditionnels et écologistes –et leurs électrices et électeurs-  feront appel à la « croissance » pour sortir de la crise, leurs belles intentions resteront incantatoires.

 

Tant que la « croissance » financière, économique, démographique.. restera la clé de voûte de notre mode de penser, les arrières pensées hypocrites et cyniques prévaudront toujours sur la générosité des intentions et des discours.

 

Entre les intégristes et les utopistes, il y a les réalistes auxquels s’associe TOUS  VIVANTS.

 

Des réalistes qui, dans le cadre d’une population stabilisée et régulée de l’espèce humaine veulent promouvoir :

 

1)      le respect du Vivant dans sa richesse et sa diversité,

2)      le respect de tout être sensible humain et non humain,

3)      l’utilisation de ressources renouvelables et recyclables afin de garantir une transition non violente entre les civilisations historiques préalables (religieuses et humanistes) et les civilisations BIO (écologistes) qui émergent.

 

TOUS  VIVANTS

http://www.tousvivants.org

***

«  Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

isabelle.soubiran@tousvivants.org

tel : 06 74 02 48 79

Publié dans Actualités

Commenter cet article

cecile 16/03/2009 15:55

Oui bien sûr qu'il faut espérer, sinon se n'est pas la peine de continuer à vivre, à voir ce qui nous attend.
Mais on peut être réaliste et optimiste.
C'est à dire réaliste et constructif.

Ce n'est pas parce qu'on parle du réchauffement de la planète avec les catastrophes qui en découlent et qui existent qu'on doit baisser les bras et ne rien faire.

Tenez par exemple si vous allez sur cette chaine de télévision qui diffuse de Los Angeles vous y verrez des réalistes qui sont constructifs. C'est à dire qu'ils vivent ce qu'ils pensent et qu'ils font ce qu'ils disent....

http://www.suprememastertv.com

Bien à vous

jean-claude Hubert 16/03/2009 09:30

Dans Végétariens Magazine - La revue des BIO et des végétariens- ( N° 25 - mars avril 2009) la parole est donnée à Paul Watson de Sea Shepherd, à Mylène Farmer, à Stella McCartney...et TOUS VIVANTS approuve cette démarche.

Par ailleurs TOUS VIVANTS apprécie le rôle éminent du Prince Charles dans l'écologie et la production biologique.

Mais pour que le modèle ait valeur "d'exemplarité" ne faudrait-il pas que la perspective de l'espoir se substitue à l'annonce du malheur ?

Jean-Claude Hubert
Secrétaire Général de TOUS VIVANTS

cécile 15/03/2009 23:48

bonjour,
Je suis agréablement surprise par la qualité de votre site. Végétalienne depuis 13 ans je partage ce que vous dites sur beaucoup de sujets.
Cependant, concernant le Prince Charles ou pourquoi James Hansen ou Jean Marie Pelt ou etc... pour n'en citer quelque uns, je pense, comme il est prince, il a tout à fait le profil pour user de son influence pour éclairer l'importance du réchauffement climatique. Si des stars du show biz ou du sport ou de la politique pouvaient faire bouger les choses par leur parler franc au sujet grave du réchauffement climatique, il se pourrait que la Terre devienne un paradis plus tôt qu'on ne le pense.
Il est donc, je pense, nécessaire que des personnalité quelle qu'elles soient, puissent s'exprimer et faire avancer les choses.

Meilleures salutations
cécile