TOUS VIVANTS n'est pas un Maître à penser

Publié le par Tous Vivants

 

 TOUS  VIVANTS est un parti BIO politique qui se veut réaliste.

 

Il est réaliste de reconnaître que nul parti, nulle association, nul politique ou savant ne détient les clefs des solutions aux questionnements, défis et dangers qui menacent.

TOUS  VIVANTS n’échappe pas à la règle.

 

Cependant il est tout aussi réaliste de mettre en évidence les questionnements, défis et dangers hypocritement occultés par les partis bipolaires traditionnels et écologistes.

 

Questionnements, défis et dangers au rang desquels figure en première place « La crise de l’eau ».

 

Le quotidien Le Monde, dans son édition du jeudi 12 mars en fait sa « Une ». Dramatiser pour mieux faire prendre conscience : sous le titre : « L’ONU alerte le monde sur la crise de l’eau » le quotidien affirme :

1)      Pour les Nations unies, les Etats sous-estiment l’aggravation de la pénurie

2)     La gestion inéquitable de cette ressource menace la croissance et la paix.

 

TOUS  VIVANTS ne retiendra pas ce recours perpétuel à la « croissance » qui serait la promesse du bonheur « éternel »….

 

Mais, pour la première fois le quotidien établit un lien de cause à effet entre la démographie et l’épuisement des ressources aquifères.

 

L’article commente la publication  par les Nations unies du troisième rapport mondial sur les ressources en eau.

Après avoir repris, en première page,  les sempiternelles litanies comme quoi l’eau est une « arme primordiale dans la lutte contre la pauvreté, les maladies et la faim….comme quoi « elle est indispensable au développement économique »…le journal  évoque –enfin – les raisons de cette pénurie :

 

« Sous la double influence de la croissance démographique et du changement climatique, l’eau se raréfie. »

 

Page 4, le quotidien enfonce le clou : « La croissance de la population mondiale, de 80 000 000 de personnes par an, augmente les besoins en eau de 64 milliards de mètres cubes, chaque année. Facteur aggravant, cette croissance est concentrée dans les villes dont l’approvisionnement sera l’un des grands défis à venir. »

 

TOUS  VIVANTS se félicite d’une telle prise de position. Qu’un journal comme Le Monde ose enfin aborder la « croissance » démographique et ses graves conséquences sous un angle politique pour en faire une priorité : voilà qui nous change de la langue de bois habituelle des églises, des économistes et des lobbies du développement !

 

TOUS  VIVANTS renouvelle son appel à toutes les institutions qui se targuent de vouloir le bien-être et l’épanouissement de tous les êtres sensibles humains et non humains à renoncer définitivement au dogme « Croissez et multipliez » !!!

 

TOUS  VIVANTS

http://www.tousvivants.org  

****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente Fondatrice

isabelle.soubiran@tousvivants.org 

tel : 06 74 02 48 79 

Commenter cet article

cécile 17/03/2009 20:40

Avec plaisir, pour vos articles.
C'est toujours encourageant de savoir que des sujets sensibles puissent être dévoilés par des sites comme le vôtre...

Vous pouvez également avoir beaucoup d'information, (je ne sais plus si je vous l'ai donnée) sur une télévision qui diffuse des USA, concernant les impacts des produits animaux sur l'environnement et aussi notre santé.
voici le lien :

http://www.suprememastervt.com

Meilleures salutations

jean-claude Hubert 17/03/2009 11:09

La réponse de TOUS VIVANTS est incluse dans l'article : "Ce n'est pas la girouette qui tourne...c'est le vent" paru le mardi 17 mars.

Merci Cécile pour votre participation à ces débats de société essentiels pour les générations futures.

Jean-Claude Hubert
Secrétaire Général de Tous Vivants

cécile 16/03/2009 16:09

Oui c'est bien que les médias se mettent un peu à l'ordre du jour, concernant l'urgence du réchauffement climatique.Mais se serait mieux s'ils se dépêchaient de parler aussi de la rareté de l'eau à cause des élevages.

Et là on touche encore un sujet tabou qui porte sur les animaux.

24000 litres d'eau pour produire un kg de viande de boeuf
ou 1 douche pendant un mois

Et ce n'est que le boeuf. Je ne parle pas du veau, du cochon, du mouton, du lapin, de la poule ...

24000 LITRES D'EAU

7 à 10 kg de céréales pour produire aussi 1 kg de boeuf.......

+ de 4000 km en voiture pour produire 1 kg de boeuf.....

etc.......

Souhaitons que les médias sortent de leur formatage professionnel et aient un peu plus de courage pour dire ouvertement les choses qui doivent être dites, alors que notre planète est l'agonie et cela depuis le commandant Cousteau qui à son époque dénonçait déjà le réchauffement de la planète......