Un modèle sociétal fatigué

Publié le par Tous Vivants

 

 

De nombreux articles dans la presse écrite, particulièrement, évoquent la condition de la femme non seulement en France mais dans de nombreux pays de la planète. Reconnaissons humblement que « la condition de la femme » n’existe pas. Il est plus approprié de parler des conditions de la femme dans telle et telle civilisation et même dans tel et tel pays.

 

La femme a toujours été au cœur du « modèle sociétal » de chaque civilisation …on aurait tendance à dire jusqu’à présent « familiale ».

 

Il y a quarante ans, le livre d’apprentissage de l’anglais en classe de 6ème symbolisait encore la « famille » : le papa travaillait, la maman était au foyer. Le couple avait deux enfants : le garçon, l’aîné, brun, la fille, la cadette, blonde.

C’était le modèle de famille « occidentale » et présenté comme « idéal » à l’époque. Aujourd’hui un tel modèle semble caricatural.

 

Ce modèle de cellule sociétale était accompagné de cours de « morale » dans les écoles élémentaires et les collèges. La morale perdant son caractère « universel » au profit de son aspect « religieux », « bourgeois », « capitaliste » ou « prolétarien », il apparut plus sage de supprimer tout simplement ces cours.

 

On parle de civilisation chrétienne, musulmane, juive et humaniste mais on évoque aussi les progressistes et les conservateurs, les nationalistes, les mondialistes et les altermondialistes, les intégristes, les traditionalistes et les modernistes, les écologistes et les dévastateurs, les ruraux, les urbains, les hétérosexuels et les homosexuels, les familles composées, les familles décomposées et les familles recomposées…bref le mélange des genres est tel que certaines personnes se définissent parfois comme simultanément chrétiennes, écologistes et humanistes !

 

Si chacun de nous avait à définir le modèle sociétal dans lequel il inscrit son existence, il n’est pas certain qu’il y parvienne.

 

Nous vivons comme des électrons libres aux parcours divers et bien peu souvent convergents. Le sentiment d’appartenance à un modèle sociétal préalable est en train de s’effilocher.

 

Puisse cette journée de célébration de la Femme fournir le cadre d’une ébauche d’un modèle sociétal innovant où la responsabilité et la réconciliation seraient mises au service du Vivant, au service de tout être sensible humain et non humain.

 

La femme a toujours été au cœur du « modèle sociétal » de chaque civilisation… Qu’elle le soit encore demain au cœur du modèle sociétal de la grande communauté du Vivant humain et non humain.

 

TOUS  VIVANTS

http://www.tousvivants.org

****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner le pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente Fondatrice

Isabelle.soubiran@tousvivants.org

Tel : 06 74 02 48 79

Commenter cet article