Indiscrimination homme - femme : des progrès à faire !

Publié le par Tous Vivants

 

 


TOUS  VIVANTS – parti Bio politique -  réaffirme avec détermination son refus de toute discrimination.


« Comment peut-on justifier qu’à compétences égales et qu’à responsabilités égales, les femmes gagnent moins ? C’est un scandale ! ».*


« Ici un machisme institutionnalisé, là une discrimination politiquement organisée ou encore une exclusion théologiquement justifiée, la liste est longue de tous les renoncements à notre principe d’égalité envers les femmes. »**


Les statistiques sont implacables. L’égalité et la parité enjolivent les discours mais les faits sont têtus : 18,3 % : c’est la proportion de femmes parlementaires dans le monde selon une étude de l’Union Interparlementaire. Alors que globalement les femmes sont plus nombreuses que les hommes !


En 2007, les violences conjugales ont causé la mort de 166 femmes en France, soit près d’une victime tous les deux jours !


En 2006, 410 000 femmes ont déclaré avoir été victmes de violences de la part d’un conjoint ou d’un ex-conjoint.


Ce sont aussi 130 000 femmes qui ont subi la contrainte d’un viol !


Plus que les partis politiques traditionnels prétendus « humanistes », ce sont des associations qui luttent le plus efficacement contre les discriminations à l’égard des femmes et particulièrement l’une d’entre elles : La Halde***.


Dans un premier article paru sur notre blog le 20 avril 2008 sous le titre : « le machisme, obscurantisre et criminel » au Yémen, puis une nouvelle fois le vendredi 30 janvie 2009, sous le titre : « Statut de la Femme : ouvrir le débat ! » TOUS  VIVANTS avait évoqué le cas de Nojoud, une fillette yéménite de 10 ans mariée de force à un homme de trente ans et divorcée quelques mois plus tard.

Le 16 février dernier, les députés du Yémen – tous des hommes – ont fait passer l’âge légal du mariage de 15 ans à 17 ans pour les garçons comme pour les filles. Dans la foulée, ces mêmes députés ont encadré de façon plus restrictive la polygamie.


C’est encore trop peu pour certains mais l’évolution va dans le bon sens. A nous d’œuvrer pour faire accélérer le processus.


*(Louise – 28 ans) [Réf : quotidien « 20 Minutes » édition du vendredi 6 mars.]


** Fadila Mehal, Présidente-Fondatrice des « Marianne de la diversité » Réf : quotidien  Métro- 6 mars

                   www.lesmariannedeladiversite.org 


*** La Halde : www.halde.fr  ou par courrier postal : Haute Autorité de Lutte contre les discriminations et pour l’Egalité, 11 rue Saint-Georges, 75009 Paris

Définition de la discrimination : extrait de la page d’accueil de la Halde :

« Une discrimination est une inégalité de traitement fondée sur un critère prohibé par la loi, comme l’origine, le sexe, le handicap…etc., dans un domaine visé par la loi, comme l’emploi, le logement, l’éducation…etc ».


TOUS  VIVANTS

*****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente Fondatrice

Publié dans Actualités

Commenter cet article