" S'engager" aujourd'hui !

Publié le par Tous Vivants


L’engagement associatif et politique, si l’on en juge par le nombre d’associations et de partis n’a jamais donné lieu à un tel engouement. Un engouement tel que beaucoup d’adhérent(e)s adhèrent simultanément à plusieurs associations !

 

Les jours n’ayant que 24 heures c’est la disponibilité qui devient « peau de chagrin » !

 

Nul ne peut assumer de responsabilité dans l’une au détriment des autres  si bien que l’engagement se résume le plus souvent à renouveler annuellement le chèque d’adhésion.

 

Certes aucune association ne peut subsister sans budget, autrement dit sans cotisations. Mais est-ce vraiment là l’essentiel ?

 

Une association, un parti politique a plus besoin de « militant(e)s que de cotisants ». Or, plus que les cotisants ce sont les militant(e)s qui font de plus en plus défaut. Et cette carence met associations et partis en grande difficulté.

 

S’engager, c’est donner un peu de soi, un peu de temps, un peu de générosité, un peu de dévouement, un peu de compréhension, un peu d’amitié, un peu d’expérience…

 

S’engager, c’est faire preuve d’un peu de solidarité dans une participation active.

 

S’engager, c’est aussi écouter, suggérer, réfléchir.

 

S’engager, c’est aussi oser exprimer ses convictions.

 

Certes, il n’est pas nécessaire de monter sur la table pour y faire le coup de poing mais nos détracteurs bénéficiant souvent d’une opinion publique plus ou moins attachée aux traditions ont tendance à nous accuser « d’intolérance ».

 

Certains sujets sont carrément tabous : la surpopulation, la reconnaissance de l’être animal, l’indiscrimination sexiste…

 

L’intolérance, curieusement, est toujours de notre côté, jamais du côté de nos détracteurs !

 

Alors ne faut-il pas « ouvrir » les débats ? Et pour ouvrir un débat, le côté frontal n’est-il pas incontournable ?

 

Frontal ne veut pas dire violent. Frontal signifie : parler franchement des « choses » que nous pensons devoir dire. Nous avons la liberté de parole.

 

Il n’y a pas de guerres des idées mais des débats d’idées. Et ces débats d’idées bénéficient d’un support planétaire inégalé : Internet.

 

Soyons nombreuses et nombreux à participer à ces débats sans oublier que les convictions les plus importantes ou les plus passionnées doivent être exprimées dans le respect de l’autre.

 

Alors oui, TOUS  VIVANTS se prononce en toute clarté pour :

-         la régulation de la population humaine (sa stabilisation, dans un premier temps)

-         l’indiscrimination à l’égard de tout être vivant sensible humain et non humain

-         l’abolition de la chasse loisir, de la corrida, l’interdiction de l’expérimentation animale, ...pour les cirques sans animaux…

-         une économie respectueuse du vivant dans sa richesse et sa diversité intégrant le recyclage.

-         une production d’énergies propres et renouvelables

-         …..

 

TOUS  VIVANTS

****

«  Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente Fondatrice

Commenter cet article