Pour une régulation assumée et efficace de la population humaine

Publié le par Tous Vivants

La crise systémique qui s’abat sur la planète est révélatrice des excroissances d’une pensée dogmatique qui nie la réalité.

 

Quatre excroissances : celle de l’information, celle de l’énergie, celle de la vitesse et celle de la démographie humaine.

 

L’oral, par sa proximité, gardait à l’information un caractère confidentiel.

L’écrit, par sa difficulté d’apprentissage, son support encombrant et sa diffusion en temps différé autorisait de progressives mutations. (Mutations toutefois considérablement accélérées après l’invention de l’imprimerie.)

 

Aujourd’hui le média (association de l’image, de la couleur et du son) par sa transmission en temps réel dans tous pays, par sa compréhension immédiate, bouleverse les opinions et les jugements.

 

Les énergies fossiles ont décuplé les possibilités économiques en assujettissant chaque individu à ses néfastes conséquences.

 

La vitesse a rétréci la Terre, a mélangé les peuples et effacé les saisons.

 

Mais l’excroissance la plus visible, la plus problématique aussi, est l’excroissance démographique humaine.

Les chiffres sont connus. L’impact sur la biodiversité aussi.

 

Tout le monde politique appelle à préserver « l’environnement » mais aucun parti, aucune femme, aucun homme ne demande aujourd’hui encore « une régulation assumée et efficace de la population humaine ».

 

La crise systémique sensibilise les consciences dans les domaines financier, économique, social, voire sociétal sans que ces consciences osent encore avouer que ces différents domaines sont tous tributaires de la démographie.

 

Deux milliards d’êtres humains vivent sous le seuil de pauvreté dont un milliard souffre de malnutrition. 25 000 personnes meurent de faim chaque jour.

Et cependant tout le monde, ou presque, applaudit aux 60 000 000 d’êtres humains supplémentaires chaque année. [6 700 000 000 d'êtres humains peuplent actuellement la planète]

 

TOUS  VIVANTS demande aux religions et à l’humanisme de renoncer au dogme « croître et multiplier » et propose d’ouvrir un débat pour « une régulation assumée et efficace de la population humaine ».

 

TOUS  VIVANTS

 

****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente-Fondatrice

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article