Fissure après fissure : le sociétal en danger !

Publié le par Tous Vivants

Il y a peu, le gouvernement avait envisagé de plafonner les remboursements des déplacements des handicapés. Il n’a pas encore mis sa menace à exécution sans retirer sa proposition de plafonnement.

 

Les services publics vivent des coupes drastiques dans les effectifs. Dans l’Education Nationale, le gouvernement envisage de supprimer les réseaux d’aide aux enfants en difficulté.

 

La poste voudrait bien se décharger de ses petits bureaux locaux sur les collectivités.

 

Dans les villes moyennes on supprime maternités, hôpitaux, casernes, tribunaux…

 

Et aujourd’hui, c’est le planning familial qui est menacé. Selon les associations il y a une forte baisse dans les subventions.
Les associations dénoncent une baisse de 42 % du montant que leur versera l’Etat en 2009 ! [ 2,5 millions d’euros en 2008, 1,5 million en 2009] au titre de leur activité de conseil conjugal et familial. On aurait prévenu les associations qu’il « n’y aurait plus rien en 2010 » !

 

L’Etat  prétend devoir faire des économies ! Certes !

 

Mais pour l’Etat,  restreindre la mobilité des handicapés, retirer l’aide scolaire aux enfants en difficulté, abandonner les services publics locaux, ne plus assumer son rôle dans la mise en œuvre du droit à la contraception et à l’éducation à la sexualité, c’est déchirer le tissu sociétal qui tant bien que mal harmonisait ses différentes composantes.

 

Ce jeudi 29 janvier c’est le chômage qui jette dans la rue des centaines de milliers de personnes !

 

Ce chômage qui conduit souvent à l’éclatement du couple ou de la famille.

 

Ainsi après la crise financière, après la crise de l’économie réelle, après la crise sociale voici la crise sociétale qui émerge !

 

TOUS  VIVANTS appelle à la vigilance car une crise sociétale est toujours imprévisible, agitée de turbulences et de crispations…et malheureusement, parfois, de dérives violentes.

 

TOUS  VIVANTS

 

*****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle SOUBIRAN

Présidente-Fondatrice

Publié dans Actualités

Commenter cet article