Respecter et faire respecter le Vivant

Publié le par Tous Vivants

Dans son éditorial de la page d’accueil de TOUS  VIVANTS, notre Présidente – Fondatrice, Isabelle SOUBIRAN exprime ce qui fait la spécificité de notre parti : le « Vivant » et elle y souligne notre exigence de respect à l’égard du Vivant.

 

 Certes, de nombreuses associations et des centaines de milliers de personnes militent pour défendre et protéger « l’environnement ». Quelques associations se sont même spécialisées dans la cause animale en défendant là, les animaux de ferme, ici, la faune sauvage…

 

Cette spécialisation si elle permet d’approfondir « de façon pointue » les différents aspects liés à cette cause ponctuelle, risque par ailleurs de masquer la globalité de l’être Vivant et du Vivant

 

Les Bio que nous sommes pensons que « spécialisation » et « globalité » ne doivent pas être séparées encore moins opposées mais devenir complémentaires. Elles doivent interagir en synergie afin de valoriser et promouvoir les objectifs communs de bien-être et d’épanouissement de tout être sensible humain et non humain.

 

Certains refusent catégoriquement de s’inféoder à un parti politique, jugent que ce serait une erreur, d’autres ne voient de « succès » qu’au travers de partis politiques….

Là encore les Bio que nous sommes pensons que « associations » et « partis politiques » ne doivent pas être séparés encore moins opposés mais devenir complémentaires.

 

Le respect du Vivant n’est ne le privilège des associations ni celui des partis politiques pas plus qu’il n’est le privilège des particuliers.

Le respect du Vivant doit être un objectif commun. Ses détracteurs se nourrissent de nos « divisions ».

 

Un autre aspect, moins connu, joue en défaveur du Vivant. Ses détracteurs évoquent la tolérance et la liberté pour justifier la poursuite des tueries et des barbaries à l’égard des êtres sensibles humains et non humains.

 

Si la tolérance et la liberté doivent être entières à l’égard des personnes, elles ne peuvent justifier des comportements intolérables et inadmissibles.

 

Les Bio exigent de faire respecter le Vivant par les institutions tant économiques que politiques !

 

TOUS  VIVANTS

 

****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent cette éthique et ces valeurs. »

Isabelle  SOUBIRAN

Présidente-Fondatrice

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article