Et maintenant tout dépendra de l'importance de la crise sociale

Publié le par Tous Vivants

 

 

 

La crise financière, dit-on, pourrait durer de un à deux ans. La crise économique de 6 à 8 ans. Mais la crise sociale, elle, ne rentre pas dans un schéma pré-établi.

 

La crise sociale sera brutale ce qui ne veut pas dire violente. Les syndicats et les politiques vont devoir mener des négociations serrées afin de ne pas ouvrir de brèches aux mouvements extrémistes de droite ou de gauche ou même anarchistes.

 

Apparemment il n’existe pas de projet social actualisé capable de mobiliser et de rassembler les personnes gravement touchées par le chômage, la souffrance et la misère.

 

Apparemment il n’existe pas d’idéologie suffisamment structurée pour canaliser les mécontentements.

 

Le capitalisme, le libéralisme, le marxisme, le socialisme ne semblent plus porteurs d’espoir.

 

La crise sociale inéluctable émerge sans vision, sans orientation, sans ennemi et sans perspectives de durée ou de sortie.

 

Tous les pays seront touchés sans doute sous des formes variées plus ou moins désespérées ou plus ou moins révolutionnaires.

 

TOUS  VIVANTS prône la responsabilité et le réalisme. La responsabilité pour prendre sa part de propositions et d’actions, sa part de compréhension et de solidarité. Le réalisme pour ne pas retomber dans les fossés d’hier ou les illusions et les prophéties.

 

TOUS  VIVANTS reconnaît l’importance inédite de cet effondrement : un effondrement dû :

1) au dogme de la croissance infinie en vivant à crédit sur une planète finie,

2) à une démographie humaine non maîtrisée épuisant les ressources et dévastant les lieux de vie des autres espèces.

 

Les sociétés, les personnes et les espèces sont interactives et interdépendantes : elles n’évoluent pas : elles coévoluent.

 

L’interactivité et la coévolution sont les deux caractéristiques nécessaires pour encadrer et gérer la crise sociale sans précédent qui s’annonce.

 

TOUS  VIVANTS

 

****

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent notre éthique et nos valeurs. »

Isabelle  SOUBIRAN

Présidente - Fondatrice


Commenter cet article