L'impact de la "Crise" sur le Respect du Vivant et de l'être sensible humain et non humain

Publié le par Tous Vivants

 

 

Le Respect du Vivant, la protection de la biodiversité, la défense de la condition animale avaient au cours de la dernière décennie pris une importance non négligeable non seulement dans les consciences individuelles mais jusqu’au « cerveau de masse » que représentent les institutions politiques et gouvernementales.

 

Puis la « Crise » éclate !!

 

Comment les consciences personnelles, comment le « cerveau de masse » vont-ils réagir ?

 

Un premier sondage effectué en Espagne – un des pays qui, d’après la presse, se trouve le plus atteint par la « Crise » avec un taux d’endettement « insupportable » - donne une première idée des préoccupations majeures des espagnols.

 

Ainsi suivant le sondage publié le jeudi 15 janvier par le Centre d’investigations sociologiques* (CIS) : 72,5 % des personnes interrogées estiment que le « chômage » est le principal problème dans leur pays, suivi par les « problèmes de nature économique » (54,6 %) et ceux qui concernent « le terrorisme et l’ETA » (29 %). « L’immigration » arrive au 4ème rang (19,5 %)

 

* Références : le journal Le Monde – édition du samedi 17 janvier 2009

 

Certains experts économiques et politiques prédisent que nous ne sommes encore qu’au début de la crise économique et que le pire est devant nous.

 

Si, hélas, ils ont raison, les tendances du sondage risquent encore de s’accentuer.

 

Certes, l’Espagne n’est pas la France ! Mais en dehors de « l’ETA », la similitude avec la France risque de se trouver au rendez-vous des quatre préoccupations primordiales : la chômage, l’économie, la sécurité, l’immigration….

 

Faut-il en conclure que la protection de la Nature, la sauvegarde des espèces, de la biodiversité, la défense de la cause animale seront reléguées aux calendes grecques ?

 

Faut-il en conclure que l’indiscrimination, les emplois bios, le Respect du Vivant ne seront plus que des gadgets de sensiblerie ?

 

Rien n’est jamais acquis ni perdu d’avance !

 

TOUS  VIVANTS invite toutes celles et tous ceux qui partagent son éthique et ses valeurs à rester fermes dans leurs convictions et courageux dans leur expression.

 

Ne nous laissons pas abuser : le Vivant, le Respect du Vivant, le Respect de tout être sensible humain et non humain sont les seules portes de sortie de « Crise » vers une nouvelle approche économique, sociale et sociétale soucieuse du bien-être et de l’épanouissement de chaque être sensible.

 

TOUS  VIVANTS

 

***

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent notre éthique et nos valeurs. »

Isabelle  SOUBIRAN

Présidente - Fondatrice

Publié dans Actualités

Commenter cet article

René 19/01/2009 11:58

Bonjour

Les premieres prèoccupations de l'homme sontde se nourrir avoir un toit et pour cela il faut gagner de l'argent donc avoir un emploi.
C'est malheureusement ainsi que fonctionne notre siciété: l'argent n'est pourtant pas un produit naturel, il à été crée par l'homme mais l'homme en est devenu esclave.
Changer les rapports de l'homme avec l'argent me semble aussi une des priorités.
Cordialement
René