les guerres sont plus médiatiques que les épidémies

Publié le par Tous Vivants

 

Actuellement, pas un Journal Télévisé n’omet de donner des informations sur le conflit israélo-palestinien en citant la progression du nombre de morts et de blessés.

 

TOUS  VIVANTS reconnaît aux différents médias le droit et le devoir d’informer sur ce conflit qui, comme tout conflit est insupportable. Chacun doit se sentir concerné : trop d’enfants, victimes innocentes, sont arrachés à la vie dans les larmes et les cris de leurs parents.

 

Dans le même temps, au Zimbabwe, des enfants, des femmes, des hommes meurent du choléra. On compte déjà plus de 2100 morts et 40 500 cas déclarés.

 

Et cependant pas d’écho dans les Journaux Télévisés.

 

Cruellement l’audimat est plus important avec la guerre !

 

TOUS  VIVANTS est consterné par cette discrimination. La mort d’un enfant serait-elle moins douloureuse chez une mère zimbabwéenne ?

 

La mort lente d’un enfant sur un lit d’hôpital est-elle moins tragique que celle brutale et sanglante due à un  bombardement ?

 

Est-ce la vue du sang qui fait la différence ?

 

TOUS  VIVANTS constate cette discrimination ignoble et la déplore quelles qu’en soient les mauvaises raisons.

 

Pour  TOUS  VIVANTS, chaque être sensible humain, -tout être sensible humain- a droit à une égale considération qui ne tient ni à son appartenance à un sexe, une espèce, une « race », une nation, un clan, à sa croyance en un dieu mais à sa capacité à éprouver comme chacune et chacun d’entre nous, le bien-être et la souffrance.

 

TOUS  VIVANTS

 

***

« Nous n’avons pas créé TOUS  VIVANTS pour avoir le Pouvoir mais pour donner du pouvoir à celles et ceux qui partagent notre éthique et nos valeurs. »

 

Isabelle SOUBIRAN

Présidente-Fondatrice

 

Commenter cet article