Bombe démographique contre bombe atomique

Publié le par Tous Vivants

 

 

 

65 % du million et demi de palestiniens de la bande de Gaza ont moins de 25 ans !

 

Combien de bombes – même atomiques- seront nécessaires pour anéantir cette seule et unique bombe démographique ?

 

Inutiles tergiversations géopolitiques : la solution n’est pas militaire !

 

Peut-on imaginer une riposte démographique israélienne ?

 

La riposte démographique israélienne est impossible à la fois physiquement mais aussi –et surtout- temporellement. Elle serait en outre condamnable pour son impact sur la biodiversité.

 

Des décennies silencieuses ont préparé cette bombe démographique, ciselée par la frustration combinée à l’intégrisme religieux ou idéologique.

 

La Chine, l’Inde et les pays d’Islam la possèdent. Pas l’Occident !

 

La réponse à ce conflit israélo-palestinien ne peut donc être ni militaire ni « nataliste ».

 

Est-ce alors l’impasse ? NON !

 

Les conflits actuels traduisent la destruction du « relationnel » entre les êtres et non l’opposition entre deux ethnies, deux peuples ou deux Dieux.

 

Les conflits actuels ne couronnent qu’un vainqueur : la souffrance !

 

Cette commune souffrance est le chemin de la réconciliation.

 

Cette réconciliation, au-delà des sexes, des peuples, des idéologies et des Dieux est CELLE du Vivant, CELLE du respect du Vivant et de tout être sensible humain et non humain.

 

Jean-Claude Hubert
Secrétaire Général de TOUS  VIVANTS

Publié dans Actualités

Commenter cet article

jean-claude Hubert 02/01/2009 16:41

Parce que "BIO", TOUS VIVANTS est, à ma connaissance, le seul parti politique à vouloir ouvrir le débat sur la régulation de la population de l'espèce humaine. Un article dont le titre est : "Toutes les religions et toutes les philosophies humanistes doivent appeler à renoncer au dogme "croître et multiplier" a déjà été publié sur notre blog.
Bien amicalement
Jean-Claude Hubert
Secrétaire Général de TOUS VIVANTS

René 01/01/2009 10:58

Bonjour,

Reste la question essentielle : Comment cette bombe démographique peut-elle être désamorcée si personne dans cette région n'aborde ouvertement le problème. La violence ne résous rien et ne fait qu’engendrer la violence.
Est-ce que la bande de Gasa est en mesure de nourrir sa population sans aide extérieure ? Si oui c’est à sa population de gérer sa démographie.
Si non, tant qu’il y aura de l’aide extérieure il n’y a aucune raison pour que cette population ne continue pas à proliférer sans contrôle.
Problème presque insoluble si personne ne veut parler démographie.
J’en profite pour vous souhaiter une bonne année
René