Les élites financières, économiques et politiques doivent plaider coupables !

Publié le par Tous Vivants

Cette crise porte un nom : l’excroissance !

 

L’excroissance financière, l’excroissance démographique, l’excroissance médiatique, l’excroissance énergétique, l’excroissance productiviste….

 

Les auteurs de ces excroissances sont toujours au pouvoir.

 

Les victimes de cette crise ne sauraient se reconnaître dans ses auteurs.

Les cortèges de celles et ceux qui ont perdu leur emploi, qui ont été chassés de leur logement, qui ont vu fondre leur retraite ou leur pension sont ces millions de victimes résignées ou révoltées mais qui n’ont plus rien à craindre.

 

Deux nouvelles certitudes :

- nul ne peut impunément mettre en péril le Vivant dans sa richesse et sa diversité,

- nul ne peut impunément générer ou accroître la souffrance des êtres sensibles humains et non humains.

 

La responsabilité des élites financières, économiques et politiques est pleine et entière. Pour le moins, elles ont fermé les yeux ! Pourquoi, en particulier, ne pas avoir levé le petit doigt pour combattre la spéculation sur les denrées alimentaires et le logement.

 

Ceux qui nous ont déjà emmenés là ne vont-ils nous conduire encore plus bas ?

 

Pour imprévoyance, négligence, aveuglement, incompétence ou cynisme, les élites financières, économiques et politiques doivent plaider coupables !

 

TOUS  VIVANTS

 

Commenter cet article