L'offre électorale

Publié le par Tous Vivants

 

 

 

Si l’efficacité de la démocratie se mesure au nombre de partis politiques qui sollicitent le vote des électrices et des électeurs, la démocratie française est efficace.

 

Une quarantaine de partis politiques sont reconnus par le Ministère de l’Intérieur. Parmi eux de nombreux partis qui naissent et meurent dans l’anonymat. Ce qui n’empêche pas les « grands » ( les très connus, connus et un peu moins) d’élargir considérablement l’offre électorale : UMP, PS, Modem, PCF, NPA, NC, PG, LO, Les Verts, FN, MNR, MPF, GE, CAP21, MEI, MHAN…..et j’en oublie !

 

Aussi lorsque madame Isabelle Soubiran m’a annoncé qu’elle créait le parti Biopolitique Tous Vivants,  tout en m’interrogeant sur mon éventuelle participation j’ai immédiatement testé cette naissance auprès de mes proches, voisins et amis.

 

La réponse fut unanime : « Pourquoi un nouveau parti politique, il y a déjà l’embarras du choix !! »

 

La réponse paraissait pertinente à l’égard du nombre. Mais pas à l’égard du choix !

 

En effet de l’extrême gauche à l’extrême droite, de la gauche à la droite en passant par les centres, tous les partis partagent, en « pour » ou en « anti » la même idéologie : celle de la croissance (décroissance), du libéralisme (ou du marxisme), du capitalisme (altermondialisme).

 

Et tous les partis, sans exception, revendiquent les qualificatifs d’humaniste et d’écologiste comme si rien d’autre ne pouvait exister.

 

Tous les partis politiques, indistinctement, ont un objectif commun : satisfaire les besoins des êtres humains dans le cadre de leurs moindres désirs et fantasmes.

 

Pour ce faire tous les partis politiques sont prêts à épuiser les ressources, à bétonner le littoral, à trouer les forêts d’autoroutes, à truffer la montagne de stations de sports d’hiver, à nitrater et phosphater les sols et les rivières, à empoisonner l’air, à multiplier les abattoirs….

 

Ne les voit-on pas, tous partis politiques confondus, actuellement voler au secours de l’économie à coups de plans de relance et de pluies de milliards en repoussant à plus tard les mesures urgentes devant faire face au réchauffement climatique !!

 

Il n’y a pas embarras du choix : il n’y a tout simplement pas de choix !

 

Isabelle Soubiran, en créant TOUS  VIVANTS –nouvelle donne BIOpolitique- offre un véritable choix :

 

 Le choix entre le mercantilisme et le Vivant,

 

Le choix entre l’égoïsme et le respect de l’autre en renonçant à toute discrimination,

 

 Le choix entre la violence, cruauté et mépris à l’égard de l’animal et l’éthique à l’égard de tout être sensible humain ou non humain.

 

Le choix entre la chasse, la corrida, l’expérimentation animale, la captivité de la faune sauvage…et le droit de tout être sensible à connaître le bien-être.

 

Le choix entre doter chaque jour la Terre de 200 000 êtres humains supplémentaires en pillant la planète sans éviter les famines et réguler la population de l’espèce humaine afin de pérenniser les lieux de vie.

 

Voilà les choix que TOUS  VIVANTS et sa Présidente-Fondatrice, Isabelle SOUBIRAN offrent à la réflexion de l’opinion publique dans la diversité de ses sensibilités.

 

C’est là le choix, le choix véritable, le choix de société, le choix de civilisation !

 

Jean-Claude Hubert

Secrétaire Général de TOUS  VIVANTS

 

 

Publié dans Fondamentaux

Commenter cet article