Le papier recyclé : le référentiel par excellence de la BIO économie

Publié le par Tous Vivants

 

    La BIO économie se construit sur le principe « d’harmonie », « d’homéostasie », « d’équilibre » entre la ressource, l’énergie et le besoin. Elle conduit au « Plein Emploi BIO ». La BIO économie, sans s'opposer ni se confondre, s'enchevêtre dans "l'économie de marché", libérale pour la droite, régulée pour la gauche.

Dans cette conception le « papier recyclé » est le Référentiel par excellence de la BIO économie.

Le papier est l’élément irremplaçable des civilisations religieuses et humanistes. Il a été le support des « Saintes Ecritures » et des « humanités ». Progressivement mis en concurrence par le média (Télé, CD, DVD…) le papier garde une place privilégiée dans le quotidien planétaire. Le papier a jalonné notre enfance, notre adolescence pour nous inscrire dans une culture essentiellement livresque. Aujourd’hui le papier a tout envahi : les bibliothèques, l’information, l’emballage…les cuisines…les mouchoirs…les toilettes…les poubelles…

La croissance insoutenable de la population humaine en a fait le premier prédateur des forêts et par voie de conséquences des espèces animales et végétales qui  s’y épanouissaient.

Le papier a une valeur symbolique présupposée très, très forte : ce n’est plus du papier : c’est la Bible, ce n’est plus du papier : c’est le Coran, ce n’est plus du papier : c’est de l’Argent !!

Chez certaines personnes le papier acquiert même une valeur nostalgique : on « relit » avec émotion les premières « lettres d’amour », on caresse le papier d’un vieux manuscrit…

Bref le papier a encore de beaux jours devant lui alors que les forêts comptent ceux qui leur restent. Aussi ce papier prend-t-il  soudain une valeur vitale quand il s’associe à la disparition des forêts, à la disparition de ces grandes forêts primaires, berceau de l’humanité originelle et en même temps virginité du monde non encore trahie par l’avidité prédatrice humaine.

Ainsi  est née la sagesse du recyclage. Individuellement et collectivement nous avons pris conscience de l’impact que notre modeste personne peut avoir sur la pérennité du Vivant et de la planète.

Ce papier recyclé, témoin en « journal », en revues, en lettres, en enveloppes, en publicité, en faire-part, en billets, en factures, en rapports, en nouvelles…joue un rôle grandiose : celui de la continuité du Vivant.

Ne plus jeter « perdu » !!

Mais si beaucoup de gens acceptent bien volontiers les efforts pour trier et faire récupérer leurs vieux papiers, encore plus nombreux sont celles et ceux qui rechignent à utiliser le « papier recyclé ». Serait-ce parce que ce « recyclé » est né au milieu des déchets ? Ce « recyclé » a ses mystères : est-il vraiment plus cher que son cousin « ordinaire » ? N’est-il pas discriminé par rapport à son frère « plus blanc » ?

Le papier recyclé préserve du gaspillage : sa fabrication est peu gourmande d’énergie et d’eau.

La fabrication du papier recyclé relocalise l’emploi : collecte, transport, recyclage et distribution.Le papier recyclé préserve les forêts et garantit les lieux de vie pour tous les êtres qui y élisent domicile.

Chère amie, cher ami, êtes-vous celle ou celui qui mettez de côté vos vieux papiers en prévision de futures collectes et qui jamais, au grand jamais n’utilisez du « recyclé » ?

Aidez-nous ! Confiez-nous vos interrogations sur ce « recyclé ». Informez-nous de ses utilisations et développements…

Les récentes conclusions  des grandes orientations du Grenelle de l’Environnement votées récemment par le Parlement prévoient l’usage du recyclé dans tous les services de l’Etat.

Tous Vivants suivra attentivement la parution des décrets d’application et surtout leur mise en œuvre.

Tous Vivants s’engage à élargir cette démarche aux collectivités locales, aux entreprises…aux particuliers !!

Sans sous estimer les sources d’emplois que représentent l’agrobiologie, l’architecture bio climatique et autres domaines d’activité bio, Tous Vivants s’engage à faire du « recyclé » le pôle emblématique du « Plein Emploi BIO ».

Jean-claude Hubert
Secrétaire Général de Tous Vivants

Commenter cet article