Eco-conduite ou Bio-conduite automobile

Publié le par Tous Vivants

 

 

« Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage …. »

Oui les mauvaises habitudes ont la vie dure ! C’est ce qui ressort des résultats de l’enquête sur les retombées réelles de la pratique de l’« éco-conduite »  menée par l’ L’Observatoire du Véhicule d’Entreprise (OVE) (1) et la Poste.

 
« Après une formation aux principes de l’éco-conduite, ceux-ci ont fait l’objet d’un suivi d’une durée de deux mois, au cours duquel ont été pris en compte le kilométrage, la fréquence de freinage, l’accélération et la décélération, la consommation, les régimes moteur, les arrêts et les démarrages. 100 employés de La Poste circulant en Renault Kangoo ont été réquisitionnés. » Cécile Cassier (Univers-Nature)

Le bilan fut très positif tout de suite après la formation des conducteurs :  réduction de la consommation de carburant de 8,5 %, en zones périurbaines ;  en zones rurales, le chiffre diminue de moitié pour atteindre les 4 % ; alors qu’en zone urbaine l’amélioration n’est que de 1%

Mais les résultats ne sont pas restés stables, 7 semaines après la formation les employés de la Poste avaient repris leur conduite initiale !!!!!!!!!

 

La Poste et l’OVE vont-elles mettre au point un suivi régulier avec des remises à niveau ? Cela engagerait des frais dépassant largement les économies de carburant mais permettrait d’arriver au chiffre  de  60 000 facteurs éco-conducteurs d’ici fin 2009 !!!

 

L’’éco-conduite que l’on pourrait appeler « Bio-conduite » repose d’une part sur l’entretien de la voiture, d’autre part sur le comportement du conducteur. Pas d’accélération brutale, passage des vitesses de manière à être déjà en 4e ou en 5e à 50 km/h, utiliser le moins possible la pédale de frein, éviter de faire préchauffer le moteur avant de rouler, et de le couper à compter de 30 secondes d’arrêt. Les automobiles récentes sont adaptées à cette conduite.

 

Pourquoi ne serions nous pas tous et toutes appelés à devenir des Bio-conducteurs (trices).

Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais des campagnes d’information massives sur les ondes et à la télévision pourraient sensibiliser la population.

Conduite écologique = conduite économique
(1) www.observatoire-vehicule-entreprise.com


Marie José Truchement
Membre de Tous Vivants

Commenter cet article