Structurer les émergences

Publié le par Tous Vivants

 

Structurer les émergences 

 

Seul ce qui est structuré peut être pérennisé.

Depuis des siècles et des siècles les civilisations religieuses et humanistes ont été durables parce qu’elles se sont structurées. Elles ont réussi à imposer des structures de « transmission » qui leur ont apporté la longévité.

Ces structures, effectivement de « transmission » d’une génération à la suivante (au travers de l’éducation et de la culture), sont de trois sortes :

-         la hiérarchie

-         l’hérédité

-         l’élection (dualiste : d’abord, divin X profane puis majorité X opposition)

 

« Toutes les civilisations sont mortelles » affirmait l’écrivain philosophe Paul Valéry , ce qui sous entend que toutes les structures de « transmission » qui les pérennisent sont aussi vouées à disparaître.

 

On peut donc juger de l’état d’une civilisation à l’état de ses structures : qu’en est-il des structures « hiérarchiques », « héréditaires » et « électives » des civilisations religieuses et humanistes ?

Il n’est pas nécessaire d’être sorcier pour affirmer :

 1) que l’hérédité a disparu avec la monarchie ;

2) que la hiérarchie est partout controversée ;

3) que l’élection « divine » est désormais circonscrite aux « Eglises » et que l’élection dite « démocratique » devient de plus en plus celle des lobbies !!

 

Conclusion : les civilisations religieuses et humanistes sont en train de mourir.

 

La pensée, comme la Nature, a horreur du vide.

Après le concept de « Dieu », après le concept d’ « Homme », émerge le concept du « Vivant ».

Ce « Vivant » apprécié dans sa richesse et sa diversité est le ferment ou le levain de nouvelles civilisations. De nouvelles civilisations qui intègrent l’être humain et l’être animal dans une même communauté d’êtres vivants sensibles.

 

De nouvelles structures de « pérennité » se mettent en place pour encadrer ces « émergences ».

Citons, pour l’exemple : l’interactivité, la coévolution, la régulation démographique des espèces (y compris de l’espèce humaine)…..

 

Les écologistes éthiques, radicaux et biocentristes participent activement à la mise en œuvre de ces nouvelles structures de « transmission ».

 

Jean-Claude Hubert

Secrétaire Général de Tous  Vivants

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article