Changer les mentalités, modifier les comportements

Publié le par Tous Vivants

 

Ces deux expressions reviennent constamment dans les exhortations des écologistes, parfois même dans celles des pouvoirs en place.

Qui n’a pas entendu les recommandations pour ne pas laisser en veille les appareils électriques, pour prendre une douche plutôt qu’un bain, pour trier ses déchets…

Qui n’a pas entendu les encouragements à ne pas détruire ou le moins possible, à vaincre les discriminations…à protéger les animaux…

 

Ces exhortations, ces recommandations et ces encouragements sont généreux et justifiés.

 

Hélas, c’est l’arbre qui cache la forêt !

Combien faut-il économiser de « veilles d’appareils électriques » pour compenser l’éclairage public d’une nouvelle rue ?

Combien faut-il économiser de « bains » pour compenser l’arrosage des champs et des trottoirs ou le remplissage des piscines individuelles qui prolifèrent ?

Combien faut-il « d’obstructions aux chasses à courre » pour compenser les tueries, tortures et barbarie de la corrida ou de la vivisection ?

 

Les pouvoirs en place, pour pérenniser leurs forfaits, veulent donner « bonne conscience » à chacune et à chacun en offrant la satisfaction morale,  individuelle et personnelle de « combattre pour un développement durable ».

 

 Albert Einstein, (1879 – 1955) affirmait déjà : « Il est indispensable de formuler un nouveau mode de pensée, si l’humanité veut survivre et atteindre un plan plus élevé. »

 

Dans sa « Lettre » du 17 août, le Président de la CVN pour une ECOLOGIE  RADICALE écrit : « Le seul combat qui vaille est celui pour le Vivant… », puis, explicitant ce concept il ajoute : « La révolution biologique, détricoteuse des dogmes et des tabous d’antan, appelant une révolution éthique, doit nous y aider et nous faire accéder au « biocentrisme » c'est-à-dire à la reconnaissance de la valeur de tout être sensible. »

 

Les lobbies de la chasse (Comité Noé), de la tauromachie et de l’expérimentation animale se structurent et arborent leurs bannières humanistes.

 

A qui fera-t-on croire que les écologistes en jouant perso ou en rejoignant une « macédoine altermondialiste » pourront peser dans la vie politique et atteindre leurs objectifs ?

 

Changer les mentalités ? OUI ! Mais elles changent déjà, mais elles ont déjà changé, ici et maintenant, sous nos yeux, sous nos pas, alors : « ouvrons les yeux et marchons !! »

 

Jean-Claude Hubert

Secrétaire Général de Tous Vivants

Commenter cet article