Emeutes et baisse de fréquentation, tel est le bilan des "Fêtes" tauromachiques de Bayonne

Publié le par Tous Vivants

Deux textes significatifs transmis aimablement par Jean-Paul Richier
 jprichier@noos.fr  
Echauffourées à la fin des Fêtes de Bayonne
04/08/2008 - AFP
 
BAYONNE (Pyrénées-Atlantiques), 4 août 2008 (AFP) - La fin des Fêtes de Bayonne a été marquée dans la nuit de dimanche à lundi par des échauffourées qui ont opposé, dans une rue de la ville, quelques centaines de "festayres" à la police venue exiger la fermeture des bars à l’heure prévue par la municipalité, a-t-on appris de sources concordantes.
Ce sont "environ 200 personnes" qui se sont opposées vers 04H00 du matin aux forces de police, avec des "jets d’objets et des feux de poubelle" dans une rue du Petit Bayonne, le centre historique de la ville, a indiqué Eric Morvan, le sous-préfet de Bayonne, à l’antenne de France Bleu Pays basque. Selon M. Morvan, qui n’a pas donné le bilan de ces incidents, ceux-ci ne sont pas de nature à "gâcher l’atmosphère excellente" qui a marqué l’édition 2008 des Fêtes de Bayonne. Aucune précision n’était disponible lundi matin auprès de la mairie ou de la sous-préfecture, qui devait publier un bilan des fêtes de Bayonne en fin de matinée. Selon des témoignages, la police est intervenue dans deux bars, situés dans une rue du petit Bayonne, qui avaient refusé de fermer leurs portes à 03H00 du matin, comme l’avait demandé la municipalité. L’opération de police, accompagnée de jets de grenades lacrymogènes, a donné lieu à des incidents violents, notamment des jets de bouteilles, qui ont duré environ une heure. La municipalité de Bayonne avait renouvelé les mesures préventives et fait une campagne de communication, destinées à limiter les débordements et incidents qui ont régulièrement émaillé les Fêtes de Bayonne, dans l’espoir aussi d’améliorer une image trop étroitement liée aux abus d’alcool.
 
 
(Il faudra surveiller la publication des comptes de la municipalité) :

Affluence en baisse sensible pour les Fêtes de Bayonne

Le début des Fêtes de Bayonne a été marqué cette année par une baisse sensible de l'affluence du public, avec des chiffres en diminution de 15 à 20% par rapport à l'édition 2007.

Ces festivités, qui comptent parmi les plus fréquentées du pays et doivent se poursuivre jusqu'à dimanche soir, se déroulent dans une affluence qui reste importante, mais "les quelques indications chiffrées disponibles témoignent d'une baisse de 15 à 20% de participation", a indiqué à l'AFP un responsable de la mairie de Bayonne.

Parmi les statistiques relevées dans ce sens figurent notamment l'utilisation des transports publics et des zones de camping mis en place pour les "festayres" par la municipalité, a ajouté ce responsable.

Cette baisse d'affluence, dont les causes n'ont pas encore été examinées en détail, serait liée à une baisse générale de l'affluence touristique et aux dates retenues cette années pour les fêtes de Bayonne - ouvertes le 30 juillet, soit près d'une semaine plus tôt que les années précédentes.

Les responsables de la manifestation soulignent une conséquence positive de cette baisse d'affluence, avec des fêtes qui se déroulent "jusqu'à présent" cette année dans un climat "plus serein", avec en particulier un bilan positif sur le plan de la sécurité.

Dans un communiqué publié vendredi, la sous-préfecture de Bayonne s'est félicitée du "bon climat" qui a marqué les deux premières journées de fêtes, soulignant qu'elles "n'ont donné lieu à aucun événement significatif aux plans de la sécurité ou des secours aux personnes".

Le nombre de personnes prises en charge dans les poste de secours et à l'hôpital, la plupart pour des blessures légères, s'est élevé à 335 pour les deux premières journées contre 447 pour la même période en 2007.

La municipalité de Bayonne a renouvelé les mesures préventives et une campagne de communication destinées à limiter les débordements et incidents qui ont régulièrement émaillé les Fêtes de Bayonne, dans l'espoir aussi d'améliorer une image trop étroitement liée aux abus d'alcool.

 

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article