Et si nous parlions du Vivant

Publié le par Tous Vivants

 

Et si nous parlions du Vivant…

 

L’actualité quotidienne est devenue la source renouvelée de notre attention et de notre intérêt…pour ne pas dire de notre « culture ».

Certes, il est légitime de nous réjouir de la libération d’INGRID, de nous interroger sur la présence de SARKOZY à l’inauguration des Jeux Olympiques de Pékin, de nous inquiéter du renchérissement du prix de l’énergie et des carburants...

Certes, il est possible de nous laisser aller à nous enflammer de colère contre ces auteurs de faits ignobles et monstrueux abondamment relatés « à la Une », de nous laisser piéger sans résistance par les « vies de rêve » d’éphémères people, de vibrer à l’écoute du dernier album de Carla BRUNI SARKOZY…

Après tout, il faut bien parler de quelque chose !

Certes, il est regrettable de dire du mal de ses voisins…

Mais après tout, il faut bien parler de quelque chose !

Parler, échanger est aussi nécessaire que l’air et l’eau. Les « solitudes » de plus en plus nombreuses le savent bien.

Alors, et si nous parlions du Vivant.

Certes, il est nécessaire de savoir évoquer les souffrances et dénoncer  les agressions vécues et subies par tout être vivant sensible humain ou animal.

Mais n’est-il pas urgent et indispensable d’explorer les richesses et la diversité du Vivant ? Richesses et diversité au-delà de tout « profit » touristique ou mercantile.

Richesses et diversité du Vivant non à consommer mais à admirer, à écouter palpiter, à ressentir, à effleurer, à palper, à accompagner, à partager…

Et si de solitude à solitudes, de solitudes à voisins, de voisins à proches, de proches à journalistes, de journalistes à médias, de médias à planète, nous prendrions vite conscience que chacune et chacun de nous participe à part entière à ces richesses et à cette diversité du Vivant.

 

Jean-Claude Hubert

Secrétaire Général de Tous Vivants 

 

Commenter cet article