L' excroissance démographique au banc des accusés

Publié le par Tous Vivants

 

En quelques jours, les membres du G8 et Nicolas HULOT ont tiré la sonnette d’alarme sur les « crises » que les uns et l’autre percevaient.

 

Pour le G8 quatre crises majeures : alimentaire, énergétique, écologique, financière.

Pour Nicolas HULOT, trois crises seulement : écologique, sociale et économique.

 

Si l’on regroupe les deux visions cela nous donne  6 crises : écologique (citée 2 fois), alimentaire, énergétique, financière, sociale et économique. Il n’est pas besoin d’être grand clerc pour se rendre compte que tous les secteurs de l’activité humaine sont touchés.

 

Questions : s’agit-il de crises conjoncturelles ou structurelles ?

                    Quelle est l’origine de toutes ces crises ? Y a t il d’ailleurs une ou plusieurs origines ?

 

Le fait que ces crises ne soient pas qualifiées de conjoncturelles laisse sous entendre qu’elles sont donc d’origine structurelles. Ce dont tout le monde est intimement  convaincu. Ces crises s’installent, se développent…lorsqu’elles sont criantes comme actuellement, il est déjà trop tard. La structure est trop raidie et fossilisée pour s’adapter sans se briser.

 

Ce qui rend ces crises encore plus vulnérables c’est que les « Pouvoirs en place » refusent d’en reconnaître l’origine : l’excroissance démographique. C’est cette crise « démographique » qui ouvre la porte à toutes les autres. Les systèmes actuels préfèrent masquer la réalité sous de faux espoirs temporels : « Dans un an, dans cinq ans…. »

 

Ce refus « d’évidence » ne peut qu’accroître les difficultés.

 

Tous Vivants est actuellement le seul parti politique en France à relever cette évidence ! Il est de plus en plus entendu mais les paramètres de régulation démographique sont parmi les plus longs à mettre en place. De plus ils seront à court terme « impopulaires ». Aussi ne faut-il pas compter sur les chefs d’état qui, loin des citoyens, n’ont qu’une ambition – illusoire- laisser son nom dans l’histoire ! Alors qu’ils n’arrivent pas, aujourd’hui,  à gérer 6 milliards et demi d’êtres humains comment le feront-ils demain avec 9 milliards et demi ?

 

Il y a des réponses de bon sens qui paraissent inaccessibles au « commun des chefs d’Etat » pour l’excellente raison qu’ils ne veulent rien entendre.

 

 

Tous Vivants s’engage à faire de cette régulation de l’espèce humaine LE grands combat emblématique de ce siècle !


                                 Jean-claude Hubert
                                  Secrétaire Général de Tous VIvants 

Publié dans Actualités

Commenter cet article

Le Glaive 16/07/2008 08:08

www.le-glaive.com :-)

Amicalement

Le Glaive