Les 4 "é" de Tous Vivants : L'Economie

Publié le par Isabelle SOUBIRAN

L'économie
 
Pour une économie du « Choix de la vie et du vivant »
 
L’économie est un facteur fondamental de l’existence, toujours au carrefour des ressources, de l’énergie et des consommateurs.
 
La mondialisation actuelle de l’économie (production, commerce, transport, finance), destructrice des ressources, des emplois et des personnes, fascinée par la croissance et le profit, fait l’impasse sur le choix de la vie et du vivant.
 
La consommation est devenue une prison où l’on enferme les troupeaux d’acheteurs drogués au lavage de cerveau publicitaire…
 
A un stade encore embryonnaire, certes, mais irrépressible et irréversible, se renouvelle une économie de ressources, d’énergie et… du choix de vie et du vivant !!
 
Pour une économie du « Choix de la vie et du vivant ».
 
Une économie du « Choix de la vie et du vivant » où limiter ses besoins n’est en rien une pauvreté, où la tempérance est bénéfique à la santé de la personne comme à la survie de la planète.
 
Une économie du « Choix de la vie et du vivant » qui garantit le « Plein Emploi Biologique » ou « Plein Emploi écologique » : agrobiologie, architecture bioclimatique…
 
Une économie du « Choix de la vie et du vivant » où le bien-être, l’épanouissement, la satiété, la couverture des besoins sont des objectifs impérieux mais totalement étrangers aux gaspillages et à la débauche de produits condamnés au renouvellement perpétuel et à leur multiplication inutile.
 
Une économie du « Choix de la vie et du vivant » fondée sur des critères éthiques : politiques (droits de l’être humain, conflits militaires, corruption…) sociaux (droit de grève, retraite, conditions de travail, salaire, emploi des enfants…) environnementaux (respect de la biodiversité, renouvellement des ressources…).
 
Une économie du « Choix de la vie et du vivant » où chacune et chacun, individuellement et personnellement, interagit de façon à détruire le moins possible.
 
Une économie du « Choix de la vie et du vivant » pour le respect de la Nature et de la biodiversité.
 
Une économie du « Choix de la vie et du vivant » pour protéger et pérenniser le « Vivant » et « l’Être Vivant Sensible, humain et non humain ».
 
L’économie du « Choix de la vie et du vivant » ne s’oppose pas au « tout économique » [Le combat, inégal, serait perdu d’avance].
 
L’économie du « Choix de la vie et du vivant » s’enchevêtre dans le « tout économique » !! Au plus approprié de survivre !!

Commenter cet article